Distribution

Des «drives» fermiers poussent en Lorraine

Le concept du drive de la grande distribution appliqué aux producteurs locaux. C’est l’idée lancée par la jeune société Le Drive des Épouvantails. Une dizaine est présente aujourd’hui dans le Grand Est dont six en Lorraine. Une approche véritable de la fameuse notion en vogue aujourd’hui de circuit court.

438
Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.
Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.
Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.
Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.

Appliquer le système de drive de la grande distribution à la production locale. Loin d’être stupide comme idée et surtout une réponse adaptée aux besoins actuels des consommateurs friands de produits du terroir… et tout de même un joli pied de nez au diktat des grandes enseignes. Le Drive des Épouvantails, piloté par Manuel Boileau et Éric Petitjean (primés au dernier concours Entreprendre 2013 du centre européen d’entreprise et d’innovation Promotech) affiche déjà un maillage sympathique de la région avec six drives lorrains et deux dans le département du Bas- Rhin (voir encadré).

Un drive… un producteur

Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.
Le Drive des Épouvantails est déjà implanté sur six sites de producteurs locaux en Lorraine. Un concept de la grande distribution adapté à la production locale.

La philosophie du concept : proposer aux consommateurs une large gamme de produits frais et spécialités locales, associée au concept du drive en commandant en circuit court des produits fermiers sur internet et retirer les marchandises directement chez le producteur. «Nous travaillons uniquement aujourd’hui avec des producteurs qui sont déjà dans cette logique de vente directe aux clients dans leur établissement », explique Manuel Boileau. Sur le portail du Drive des Epouvantails, le visiteur choisit le producteur le plus proche de chez lui, effectue ses courses grâce à la boutique en ligne et décide d’une date de retrait de ses achats. Honorée par l’exploitant, la commande attend son propriétaire à l’accueil du magasin le jour et à l’heure demandée. Un drive, un producteur… pour le moment ! Pas impossible dans un avenir proche de voir apparaître des drives mêlant plusieurs petits producteurs. «C’est en projet car nous commençons à avoir certaines demandes de la part de producteurs locaux qui n’ont pas forcément déjà un magasin en propre pour accueillir un drive». Un nouveau débouché, une alternative à la consommation frénétique de masse. Les épouvantails peuvent en effrayer quelques-uns (notamment dans la grande distribution) mais il apparaît certain qu’ils commencent à attirer bon nombre de consommateurs. Des consommateurs à la recherche de véritables circuits courts.