Boulangerie-Pâtisserie

L’aventure familiale continue pour Méon

125 ans et toujours dans le giron familial ! Pas banal pour une PME régionale. Histoire de marquer le coup, l’entreprise Méon d’Heillecourt, spécialisée dans la fourniture de produits pour les professionnels de la boulangerie- pâtisserie, a investi le Fort Aventure de Bainville-sur-Madon pendant trois jours fin octobre. Au menu : festivités en tous genres et mini salon professionnel.

694
Didier Willaume et sa compagne au coeur de l’anniversaire des 125 ans de leur entreprise Méon fin octobre au Fort Aventure de Bainville-sur-Madon.
Didier Willaume et sa compagne au coeur de l’anniversaire des 125 ans de leur entreprise Méon fin octobre au Fort Aventure de Bainville-sur-Madon.
Didier Willaume et sa compagne au coeur de l’anniversaire des 125 ans de leur entreprise Méon fin octobre au Fort Aventure de Bainville-sur-Madon.
Didier Willaume et sa compagne au coeur de l’anniversaire des 125 ans de leur entreprise Méon fin octobre au Fort Aventure de Bainville-sur-Madon.

Les deux MOF (Meilleurs ouvriers de France) invités font le show lors de leurs démonstrations de pâtisserie et chocolaterie où le moindre geste impose le respect tant la précision est preuve de méticulosité. Entre deux passages de buggys bigarrés aux pneumatiques adaptés, le visiteur déambule guidé par des odeurs et effluves attirantes plus que sympathiques envahissant tous les contreforts des hauteurs du Fort Aventure de Bainville-sur-Madon. Bienvenue à l’anniversaire des 125 ans de l’entreprise Méon d’Heillecourt. Du 20 au 22 octobre, Didier Willaume son pdg (5ème génération de la lignée lancée par son arrière-arrière-arrière grand-père Antony à la fin du XIXe siècle du côté de la rue des quatre églises à Nancy) a mis les petits plats dans les grands pour souffler dignement les bougies de sa société spécialisée dans la fourniture de produits de boulangerie-pâtisserie. De la levure en passant par les moules, matériels de stockage et de réfrigération et jusqu’aux produits hygiéniques d’entretien, c’est tout l’univers de la société (basée à Heillecourt du côté de l’allée des Pâquis sur près de 3500 m²) que Didier Willaume a reconstitué en organisant un mini salon professionnel.

La relève assurée…

«J’ai invité une quarantaine de fournisseurs à exposer leurs produits et à les faire découvrir à mes clients fidèles», assure le patron de l’entreprise familiale à 100%. Si le dimanche était réservé à ses 35 salariés, les lundi et mardi ont vu déambuler plus de quatre cents invités. Avec un rayon d’actions sur l’ensemble des quatre départements lorrains, la société (membre du groupement d’achat «Back Europ») affiche un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros «avec une progression de 10 % chaque année même si cette année cela sûrement beaucoup plus difficile», confie celui qui assure réaliser 80 % de son activité avec les artisans. Le reste étant capté par la grande distribution «où là nous ne sommes que prestataires de services. » Entré dans l’entreprise après une expérience en restauration (Didier Willaume est diplômé de l’école hôtelière de Gérardmer), il passe de l’atelier, à commercial et gravit tous les échelons. «Mon père m’a formé à l’ancienne, cela aide à garder les pieds sur terre et à travailler avec passion». Une passion que sa soeur Agnès, auparavant associée, développe elle aussi de son côté en toute indépendance dans la région voisine alsacienne avec sa société Méon Flotuti à Hoerdt près de Strasbourg. Côté relève de la PME meurthe-et-mosellane, pas de souci, elle semble assurée. «Ma fille de 16 ans a l’ambition de me succéder et elle fait tout pour». L’histoire familiale et entrepreneuriale continue…