Social

Le Village Michelet fait l’unanimité

Le Village Michelet, lieu d’accueil pour personnes handicapées mentales sur le plateau de Haye dans l’agglomération nancéienne, sera une réalité en 2015. L’accord sur les modalités de financement a été entériné le 3 octobre à l’occasion d’une manifestation conviviale regroupant tous les acteurs. Coût total annoncé de l’opération : 8 millions d’euros.

404
Adhésion générale pour le projet du Village Michelet, lieu d’accueil pour les personnes handicapées mentales. Le financement apparaît assuré. Sortie de terre prévue en 2015.
Adhésion générale pour le projet du Village Michelet, lieu d’accueil pour les personnes handicapées mentales. Le financement apparaît assuré. Sortie de terre prévue en 2015.
Adhésion générale pour le projet du Village Michelet, lieu d’accueil pour les personnes handicapées mentales. Le financement apparaît assuré. Sortie de terre prévue en 2015.
Adhésion générale pour le projet du Village Michelet, lieu d’accueil pour les personnes handicapées mentales. Le financement apparaît assuré. Sortie de terre prévue en 2015.

«Ne pas être acteur d’un jour, mais être acteur toujours». La déclaration de Michel Dinet, le président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, sonne comme une libération dans la cour de la Maison Michelet (centre d’accueil et d’hébergement des personnes handicapées mentales). Politiques, décideurs locaux, chefs d’entreprise, représentants de l’État et l’ensemble des membres des réseaux sociaux d’accompagnement de cette typologie de personnes (et de leurs familles) avec en première ligne l’association AEIM (Adultes et enfants inadaptés mentaux) et l’ARS (Agence régionale de santé) Lorraine étaient conviés pour le lancement du projet du Village Michelet. Une planète version accueil de la petite cinquantaine de personnes handicapées mentales aujourd’hui hébergées à la Maison Michelet (l’ancien groupe scolaire éponyme dans le quartier du Haut-du-Lièvre à Nancy) devenue vétuste et obsolète. 11 000 m² où un concept novateur d’établissement devrait voir le jour dans un peu plus d’un an au sein de l’Écoquartier aujourd’hui en construction dans cette partie de l’agglomération nancéienne.

Opérationnel en 2015

Coût total du projet : 8 millions d’euros, selon les chiffres lancés par Jacques Jeanjean, le président de l’AEIM. Reste à avoir le soutien et la réelle approbation des différents financeurs. Chose faite, semble-t-il, depuis les annonces de ce début octobre et notamment celle concernant les dépenses de fonctionnement du futur lieu de la part de l’exécutif départemental. «Le discours est libérateur. L’action fait l’unanimité, la récolte des fonds que nous avons lancée va pouvoir s’accélérer », dixit Denis Renaud, vice-président du fonds de dotation Decid’M, bras armé collecteur de l’AEIM appelant à la mobilisation générale des entreprises meurthe-et-mosellanes (voir encadré). Sur les 1,5 millions d’euros d’objectifs annoncés près de 90 % sont réalisés. «Nous avons 800 000 euros de dons effectifs et 600 000 euros de promesses en attente». Les prises de position et l’adhésion collective à cette initiative sociale devraient permettre d’alimenter la machine financière. Le permis de construire est déposé. Les premiers appels d’offres sont lancés. Les premiers coups de pioche sont imminents. Le tout pour une sortie de terre en 2015. La mobilisation continue…