Catherine Gilbert, présidente de la FFMAS Lorraine

«Les assistants sont un lien indispensable… »

La FFMAS (Fédération française des métiers de l’assistanat et du secrétariat) Lorraine organise, du 15 au 17 novembre au Cescom de Metz, leurs premières assises régionales du Grand Est. L’occasion également de fêter les vingt ans de cette fédération. Temps forts indéniables pour cette profession, en évolution constante, et surtout en quête de reconnaissance. Le point avec Catherine Gilbert, la présidente de la FFMAS Lorraine et vice-présidente nationale.

527
«Nous souhaitons interpeller les acteurs de l’entreprise sur notre véritable rôle», assure Catherine Gilbert, la présidente de la FFMAS Lorraine.
«Nous souhaitons interpeller les acteurs de l’entreprise sur notre véritable rôle», assure Catherine Gilbert, la présidente de la FFMAS Lorraine.
«Nous souhaitons interpeller les acteurs de l’entreprise sur notre véritable rôle», assure Catherine Gilbert, la présidente de la FFMAS Lorraine.
«Nous souhaitons interpeller les acteurs de l’entreprise sur notre véritable rôle», assure Catherine Gilbert, la présidente de la FFMAS Lorraine.

Les Tablettes Lorraines : Vous organisez du 15 au 17 novembre au Cescom de Metz, les premières assises régionales du Grand Est de votre fédération. Quel est l’objectif de cette manifestation ?
Catherine Gilbert :
L’objectif est d’interpeller les managers, les dirigeants, les professionnels des ressources humaines, les formateurs et tous les autres acteurs de l’entreprise pour leur faire découvrir ou redécouvrir nos métiers.

Vos métiers ne sont pas reconnus à leur juste valeur ?

Ils véhiculent encore trop souvent, et à tort, une image galvaudée de la secrétaire juste bonne à apporter le café et à faire des photocopies. Les choses ne sont plus si terre à terre que cela. Nous sommes le lien direct entre les managers et son univers extérieur et également l’interface avec ses collaborateurs, notamment en période de difficulté. Nous sommes un lien incontestable et une épaule solide sur laquelle le manager peut se reposer. Il peut ainsi se consacrer à 100 % à son coeur d’activité, tout en étant assuré que la gestion quotidienne de la bonne marche de son entreprise est garantie.

Bras droit indispensable sur lequel le manager peut compter, sans lequel il n’est rien, pourquoi cette image est si peu valorisée ?

Nos métiers, nos véritables métiers, sont peu trop connus. Nos missions sont transversales et multiples aussi bien administratives que commerciales et managériales dans de bon nombre de cas.

Depuis la création de la FFMAS Lorraine, il y a un maintenant vingt ans, les choses ont-elles évoluées ?

Les choses avancent et notre rôle est sans cesse de moderniser notre image mais surtout de montrer les compétences de nos membres et à tous les niveaux. Nous nous attachons particulièrement au développement personnel des professionnels de la gestion administrative. Nous organisons d’ailleurs de nombreuses réunions d’information et de formation pour y parvenir.

Qu’attendez-vous de ces journées de mi-novembre ?

Une reconnaissance et une prise de conscience des acteurs économiques de l’importance de nos fonctions au sein des entreprises. Nous souhaitons afficher plus qu’une simple association et fédération. Nous avons l’âme et la philosophie d’un véritable réseau.