Grand Nancy

Les ATP montent en puissance

Les huit représentants des zones ATP (une Association, un Territoire, un Projet) de l’agglomération nancéienne ont rencontré André Rossinot, le président du Grand Nancy et François Pélissier, le président de la CCI de Meurthe-et-Moselle le 11 octobre à la Fabrique nancéienne. Au programme : bureau d’accueil des entreprises et stratégie commerciale de l’agglomération.

406
Le Grand Nancy et la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle ont rencontré le 11 octobre les différents représentants des huit zones ATP de l’agglomération nancéienne.
Le Grand Nancy et la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle ont rencontré le 11 octobre les différents représentants des huit zones ATP de l’agglomération nancéienne.
Le Grand Nancy et la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle ont rencontré le 11 octobre les différents représentants des huit zones ATP de l’agglomération nancéienne.
Le Grand Nancy et la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle ont rencontré le 11 octobre les différents représentants des huit zones ATP de l’agglomération nancéienne.

Bureau d’accueil des entreprises et stratégie commerciale. C’était le programme de la rencontre organisée à la Fabrique de Nancy entre le Grand Nancy, la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle et les représentants des zones ATP de l’agglomération nancéienne. ATP pour «Une Association, un Territoire, un Projet». Elles sont huit dans l’agglomération (Saint-Jacques Activités, Grande Sapinière, Dynapôle, Porte Verte, Porte Sud, Porte Nord, Rives et Meurthe et l’Association Nancy Brabois Technopôle). Ces regroupements d’entrepreneurs installés sur le territoire nancéien entendent s’afficher comme un lien entre le monde économique et social et la sphère politique (et décisionnaire en matière d’aménagement). Fort est de constater que dans le Grand Nancy, ce lien apparaît solide tant le développement économique s’affiche indéniablement comme une préoccupation majeure de la structure intercommunale grand nancéienne.

Leviers à actionner

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe- et-Moselle se veut la principale interface et propose aux membres des ATP une démarche de professionnalisation sous forme de service clés en main et une assistance administrative. Reste à mettre tout ce joli monde sur la même longueur d’ondes en matière de développement territorial et économique. Pour se faire, l’Agence de développement et d’urbanisme de l’aire urbaine nancéienne (Aduan) a identifié les leviers à actionner pour permettre à ce territoire de «conserver son rang de premier pôle commercial de rayonnement métropolitain et de répondre aux attentes nouvelles des consommateurs». Le tout en précisant les secteurs à enjeux pour le développement commercial du Grand Nancy et surtout les outils à disposition pour mettre ce vaste programme en application. Les choses apparaissent avancer dans le bon sens, même si du chemin semble encore à faire. De l’écoute, toujours de l’écoute ! Dans cette logique, la maxime «l’union fait la force» est plus que de mise. Quatre ATP ont d’ailleurs déjà signé une convention de partenariat à l’image de la Porte Verte et de la Grande Sapinière. Celles des Rives de Meurthe et de Saint-Jacques Activités devraient emboîter le pas prochainement. Les autres devraient suivre également sans parler de l’arrivée prochaine d’une neuvième ATP…