Entrepreneuriat

Prêt à Partir roule pour les start-up

Après avoir joué la carte de la participation financière dans des start-up innovantes via sa filiale Pole Capital (connue sous le nom commercial d’Aristote), le groupe lorrain Prêt à Partir entend ouvrir une pépinière d’entreprises pour accueillir cette typologie de sociétés sur son site de Gondreville.

«En échange de leur hébergement, nous prendrons une participation minoritaire de quelques pourcents dans les start-up», explique François Piot, le président de Prêt à Partir.
«En échange de leur hébergement, nous prendrons une participation minoritaire de quelques pourcents dans les start-up», explique François Piot, le président de Prêt à Partir.
«En échange de leur hébergement, nous prendrons une participation minoritaire de quelques pourcents dans les start-up», explique François Piot, le président de Prêt à Partir.
«En échange de leur hébergement, nous prendrons une participation minoritaire de quelques pourcents dans les start-up», explique François Piot, le président de Prêt à Partir.

Nom de code : PAPinière. PAP…pour Prêt à Partir. Mission : accueillir et accompagner des start-up innovantes dans le domaine des transports, du tourisme, des voyages et des loisirs. «Nos métiers de base ne peuvent évoluer qu’avec l’appui des nouvelles technologies et de leur bonne mise en oeuvre. La maîtrise de nouvelles formes de développement à l’image du e-commerce est indispensable. Investir dans des start-up et dans le même temps les héberger et les accompagner ne peut être que bénéfique pour nous et pour elles», assure François Piot le président de Prêt à Partir. Le groupe lorrain vient d’annoncer sa volonté de créer une pépinière d’entreprises qui accueillera une quinzaine de start-up, le tout sur son site de Gondreville. 1 000 m² de locaux (qui accueillent encore aujourd’hui la direction régionale de TransDev dont le départ est annoncé) équipés sont disponibles et se muent progressivement en pépinière. Ambiance et pièces à vivre communes mais surtout accompagnement, conseils juridiques, comptables en passant par les services administratifs ou encore, beaucoup plus pointu, des aiguillages annoncés en matière d’opération de levée de fonds.

Candidatures en décembre

Un vrai nid entrepreneurial mis à disposition des équipes de François Piot. En échange, le groupe Prêt à Partir «prendra une participation minoritaire de quelques pourcents dans la start-up». Un peu à l’image de ce que réalise déjà le groupe avec sa filiale d’investissement Pole Capital (répondant au nom commercial d’Aristote) où il prend des tickets modérés dans les start-up du e-commerce, notamment, mais également de l’environnement et de la mobilité. Un moyen original pour le groupe de faire de la veille technologique et d’accroître ses connaissances dans les nouvelles technologies. Avec la future pépinière, les start-up seront présentes physiquement et sous la main directement. Un plus indéniable. Côté calendrier, l’appel à candidature auprès des start-up sera activé au mois de décembre prochain pour une sélection des premiers dossiers au début de 2014. Cette sélection sera effectuée par les deux pilotes de Pole Capital, André Raoul et Stéphane Thioly. Dans sa démarche, François Piot entend faire connaître le projet aux différents potentiels partenaires locaux et acteurs économiques du territoire. «Nous sommes en train d’adresser des courriers aux différentes collectivités territoriales mais également aux organismes bancaires et autres conseils aux entreprises qui peuvent être intéressés à participer à cette aventure». Un nouvel outil de développement bien pensé par Prêt à Partir et qui peut s’afficher comme plus que bénéfique pour le développement économique de cette partie de la région.