Réseau

Rotary Club : la roue tourne toujours…

Journée d’immersion professionnelle pour les étudiants. Parrainage de mini-entreprises en passant par une participation active annoncée au futur Forum Est Horizon de novembre à Nancy, les rotariens nancéiens entendent renforcer leurs actions pour se faire réellement reconnaître en tant qu’acteurs engagés dans le développement économique local.

458
Les sept clubs rotariens de Nancy entendent affirmer leur engagement dans le développement économique et local.
Les sept clubs rotariens de Nancy entendent affirmer leur engagement dans le développement économique et local.
Les sept clubs rotariens de Nancy entendent affirmer leur engagement dans le développement économique et local.
Les sept clubs rotariens de Nancy entendent affirmer leur engagement dans le développement économique et local.

Ouvrir les clubs Rotary en développant des actions concrètes et pratiques, histoire de dépoussiérer un peu (beaucoup ?) l’image élitiste de ces groupements jugés encore par bon nombre comme d’un autre temps. Philosophie affichée de Benjamin Brillaud, nouveau président du club Rotary Émile Gallé de Nancy et de ses six acolytes des autres clubs nancéiens (Nancy Stanislas présidé par Sylvie Petiot, Nancy Centre présidé par François Renault, Nancy Majorelle présidé par Rodolphe Vilair, Nancy Saint-Nicolas présidé par François Damamme, Nancy Ducale présidé par Bernard Petitjean et Nancy Ouest présidé par Bernard Zeller sans oublier le Rotaract, qui regroupe des jeunes rotariens de 18 à 35 ans présidé par Vincent Jacquinet).

Immersion, séminaire et forum

«Nous sommes une association de bénévoles issus de tous les milieux. De part ce fait, nous sommes engagés dans le développement économique et local. C’est l’un des piliers de notre engagement. Nous nous appuyons sur les compétences et l’expérience de nos membres, tous issus des milieux d’affaires, civiques et professions libérales. Pour contribuer à ce développement, nous intervenons le plus souvent en interclubs et en partenariat avec d’autres institutions ou associations spécialisées», assure celui qui est également le porte-parole de l’interclub nancéien. Reste juste à faire connaître et reconnaître les actions nombreuses déjà menées avec cet esprit d’ouverture souhaité. Dans ce chapitre «Développement économique », les rotariens et les rotariennes (les clubs Rotary sont ouverts aux femmes depuis 1989 «qui présentent les qualités requises», peut-on lire sur le portail web de l’un des sept clubs rotariens nancéiens) bâtissent plusieurs opérations à l’image de celle dite «d’accueil et d’immersion en entreprise» de jeunes étudiants (voir encadré). Une participation au Forum Est Horizon de novembre à Nancy ou encore le parrainage de mini-entreprises avec l’association Entreprise pour apprendre en passant par l’organisation en février 2014 d’un séminaire pour les cadres de moins de 35 ans, histoire de renforcer leur leadership, sont également programmés. Un agenda chargé, une communication intensifiée, l’engrenage de la roue de la quête de la reconnaissance apparaît bien huilée.