Événement

Salon à l’Envers : la 18ème à Thionville

La 18ème édition du Salon à l’Envers, pilotée par l’association Entreprendre en Lorraine Nord, revient du côté de la place de la Liberté à Thionville le 10 octobre. Plus de deux cents donneurs d’ordres transfrontaliers sont annoncés.

420
Le Salon à l’Envers revient le jeudi 10 octobre du côté de la place de la Liberté à Thionville. Plus de 200 donneurs d’ordres sont annoncés.
Le Salon à l’Envers revient le jeudi 10 octobre du côté de la place de la Liberté à Thionville. Plus de 200 donneurs d’ordres sont annoncés.
Le Salon à l’Envers revient le jeudi 10 octobre du côté de la place de la Liberté à Thionville. Plus de 200 donneurs d’ordres sont annoncés.
Le Salon à l’Envers revient le jeudi 10 octobre du côté de la place de la Liberté à Thionville. Plus de 200 donneurs d’ordres sont annoncés.

Plus rien ne tourne rond à entendre certains dirigeants de PME et managers un peu perdus dans un brouillard conjoncturel et une politique économique gouvernementale où ils se sentent oubliés. Alors pourquoi pas se «la» jouer à l’envers le temps d’un salon. Le 10 octobre, l’association Entreprendre en Lorraine Nord annonce la tenue de la 18ème édition du Salon à l’Envers sur la place de la Liberté à Thionville. Le concept : mettre en relation l’offre et la demande où le visiteur n’achète pas mais vend, et où le commercial «peut nouer autant de contacts pendant cette journée qu’en plusieurs mois de prospection», assurent les organisateurs. «À l’inverse des autres salons, cette manifestation met en avant des acheteurs et des donneurs d’ordres qui expriment leurs besoins et des visiteurs qui offrent des solutions». Un genre de rendez- vous des affaires sans rendez-vous. Près de deux cents donneurs d’ordres (177 à l’heure où nous écrivons ces lignes) sont annoncés en provenance de Lorraine, de Belgique, du Luxembourg ou encore de Sarre. Pour cette édition 2013, les organisateurs ont retenu comme fil rouge le fameux projet Nord Lorrain, Terra Lorraine (même si celui-ci semble être en ligne de mire depuis les frictions ressenties dès la signature du fameux Pacte Lorraine) et les échanges franco-allemands… cinquantième anniversaire du traité de l’Elysée et des relations franco-allemandes obligent. Histoire de symboliser le «nouveau souffle» dont a besoin la Lorraine, un thème culturel centré sur le chant choral «permettra aux acteurs de donner de la voix collectivement». Une belle image pour cette manifestation qui s’affiche comme un événement majeur de la Grande Région. L’an passé, plus de 1 500 personnes se sont «mises à la tête à l’envers» version business et plus de 5 000 contacts d’affaires ont été enregistrés sur une seule journée.