Agroalimentaire

Les «Compagnons du Boulanger» en mode production

Après avoir lancé en juillet dernier son prototype de four automatique de distribution de baguettes artisanales, la société meusienne Elodys de Void-Vacon entre en phase de production. Trente «Compagnons du Boulanger» sortent aujourd’hui des chaînes d’assemblage. Cadence annoncée à terme de cinquante machines par mois.

622
Jean-Pierre Ferrante et Carole Ruhland de la société meusienne Elodys devant le premier «Compagnon du Boulanger» produit à Void-Vacon.
Jean-Pierre Ferrante et Carole Ruhland de la société meusienne Elodys devant le premier «Compagnon du Boulanger» produit à Void-Vacon.
Jean-Pierre Ferrante et Carole Ruhland de la société meusienne Elodys devant le premier «Compagnon du Boulanger» produit à Void-Vacon.
Jean-Pierre Ferrante et Carole Ruhland de la société meusienne Elodys devant le premier «Compagnon du Boulanger» produit à Void-Vacon.

Production toute ! Dans ses locaux de Void-Vacon, la société meusienne Elodys est en train de produire ses trente premiers «Compagnons du Boulanger». Ces fours automatiques de distribution de baguettes artisanales sont déjà réservés par des boulangers de toute la France qui voient en ces automates, un concept original, un nouveau circuit de distribution de leur production quotidienne. Le premier prototype a été présenté en juillet dernier sur la zone Eiffel de Pompey (voir notre n°1611 du Lundi 15 juillet). Après la longue phase de Recherche et Développement (qui aura duré environ deux ans), la vitesse supérieure est aujourd’hui enclenchée. Les recrutements vont bon train dans cette partie de la Meuse. Opérateurs de production, de manutention, assistantes des ventes et commerciaux, l’équipe se construit petit à petit. Une aubaine en termes d’emplois, notamment, pour la main-d’oeuvre non qualifiée présente sur le territoire.

Nouveau site en 2014

En Meuse, après le groupe Safran à Commercy (qui lui est surtout à la recherche de collaborateurs plus que qualifiés), le projet industriel d’Elodys s’affiche comme l’un des plus créateurs d’emplois. «À terme, dans un an environ, nous serons cinquante voire soixante-dix collaborateurs», assure Jean-Pierre Ferrante, l’un des géniteurs du concept. Prochaine étape : la construction d’un nouveau site de production toujours sur le territoire communal de Void-Vacon en bordure de la Nationale 4. Les locaux actuels, situés rue de l’ancienne gare, seront vite inadaptés pour faire face à la demande. Une demande pour le moment hexagonale mais qui devrait rapidement gagner le marché de l’exportation et notamment celui de l’exportation frontalière. 2 000 m² de bâtiments flambant neufs sortiront donc bientôt de terre (au printemps prochain selon le calendrier annoncé pour une mise en exploitation à la fin de 2014) où les «Compagnons du Boulanger» devraient se multiplier comme des petits pains. Cadence de production annoncée : une cinquantaine par mois.