Immobilier

Metz et Nancy : bureaux, bureaux, bureaux…

Les deux plus grandes villes de Lorraine portent d’importants projets en matière d’urbanisation. Ce n’est pas sans conséquence sur leurs marchés de bureaux respectifs qui connaissent des évolutions différentes comme le révèle une analyse réalisée par BNP Paribas Real Estate.

433
Nancy Grand Coeur s’affiche comme l’opération phare de l’agglomération nancéienne.
Nancy Grand Coeur s’affiche comme l’opération phare de l’agglomération nancéienne.
Viguier et Associés, architecture et urbanisme.
Viguier et Associés, architecture et urbanisme.

À Metz, l’offre à un an se stabilise mais BNP Paribas Real Estate observe deux mouvements opposés avec une offre de seconde main qui progresse de 4 % par an depuis 2007 et une offre dans le neuf qui poursuit sa résorption (-24 %) pour ne représenter plus que 26 % du stock global disponible (à 1 an). «Cette tendance s’explique par la forte consommation de surfaces neuves en centre-ville (-54 %), en particulier sur la ZAC de l’Amphithéâtre avec la commercialisation du Forum qui est maintenant achevée et du Divo, rempli à plus de 80 %. Le centre commercial «Les Muses» du quartier de l’Amphithéâtre viendra poursuivre le développement de ce secteur d’avenir dans lequel est implanté le Centre Pompidou Metz», souligne Nancy Spann, directeur associé, BNP Paribas Real Estate Transaction. La répartition géographique du stock disponible à un an évolue quant à elle peu. Le Centre représente 37 % du volume de surfaces vacantes, le Technopôle 23 % et le reste de la périphérie 40 %. En ce qui concerne l’activité, les transactions sont en repli pour les grandes surfaces (-50 % pour les transactions de plus de 2 000 m2 par rapport à 2012) tandis que pour les surfaces moyennes, entre 500 et 2 000 m2, elles ont plus que doublé sur le premier semestre 2013. Globalement les loyers se maintiennent au centre-ville, notamment sous l’effet des loyers «prime» affichés du côté de l’Amphithéâtre où le mètre carré annuel s’élève à 185 euros.

Nancy : transactions en forte baisse

Nancy Grand Coeur s’affiche comme l’opération phare de l’agglomération nancéienne.
Nancy Grand Coeur s’affiche comme l’opération phare de l’agglomération nancéienne.

À Nancy, les loyers des derniers programmes neufs du centre-ville sont également élevés puisqu’ils atteignent 180 euros/m2/an, alors qu’ils se situent plus généralement autour de 155 euros le m2 par an. Le centre-ville reste très attractif en captant 70 % des transactions. Mais le volume des transactions a quant à lui chuté de 50 % entre le premier semestre 2012 et le premier semestre 2013 constate BNP Paribas Real Estate qui précise «qu’il s’agit du résultat le plus bas constaté depuis 2005 au cours des six premiers mois de l’année, sous l’effet d’un net ralentissement de la demande placée sur les bureaux de seconde main». En ce qui concerne l’offre, elle atteint des niveaux élevés, notamment dans celle de seconde main (plus de 50.000 m2 disponibles). Dans le neuf, elle s’avère plus stable mais un rebond du stock de bureaux se dessine, d’ici un an, avec la livraison de plusieurs immeubles. «À l’horizon 2015, les futurs projets s’orienteront vers le Nord à travers la poursuite du développement d’Écoparc, ainsi que sur les Rives de Meurthe avec deux programmes, un de 5 800 m² et l’autre de 8 600 m², Skyline, réalisé par ADIM. Alors que les travaux du Centre des Congrès, sur la place de la gare, s’achèvent, le futur quartier de Nancy Grand Coeur représente l’opération phare de l’agglomération nancéienne, comprenant deux projets de 6 600 m² et 3 000 m², dont les permis de construire ont d’ores et déjà été déposés», détaille Nancy Spann.