Trophées Lorraine Export

Exportation-innovation : même combat

La troisième édition des Trophées Lorraine Export, organisée par CCI International Lorraine avec l’INPI, s’est déroulée au Musée des Beaux-Arts de Nancy au début du mois. L’occasion de rappeler que des dispositifs d’accompagnement existent. Encore faut-il que les entreprises y soient éligibles…

364
Les exportateurs lorrains à l’honneur à l’occasion de l’édition 2013 des Trophées Lorraine Export.
Les exportateurs lorrains à l’honneur à l’occasion de l’édition 2013 des Trophées Lorraine Export.
Les exportateurs lorrains à l’honneur à l’occasion de l’édition 2013 des Trophées Lorraine Export.
Les exportateurs lorrains à l’honneur à l’occasion de l’édition 2013 des Trophées Lorraine Export.

Pas de développement à l’international sans innovation ! La maxime est bien connue mais reste encore à diffuser la bonne parole auprès d’un bon nombre de PME en Lorraine. Cet adage, bien présent dans le plan régional d’internationalisation des entreprises souhaité par le ministère du Commerce extérieur et en ligne directe avec le Pacte Lorraine 2014-2016, a de nouveau été mis en avant à l’occasion des traditionnels Trophées Lorraine Export (organisés par CCI International Lorraine avec pour la première fois l’INPI en collaboration avec le Conseil régional, UbiFrance et l’ensemble des partenaires du commerce extérieur) le 4 décembre au musée nancéien des Beaux-Arts. Cette troisième édition dont l’objectif premier est «de mettre en lumière la dimension économique export en Lorraine en contribuant au renforcement des liens entre les entreprises lorraines et les opérateurs de commerce extérieur», expliquent les organisateurs. À côté de la remise des prix à trois entreprises exportatrices (voir encadré), c’est surtout l’occasion de rappeler que des outils et dispositifs d’accompagnement existent dans la région. En première ligne la Maison de l’Export à Metz opérationnelle depuis un an.

Accompagnement financier

«C’est une véritable porte d’entrée du réseau d’appui à l’exportation avec une équipe de conseillers installés dans nos quatre départements pour être le plus proche possible des entreprises», assure Paul Arker, le président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie. Du conseil, de l’orientation mais également un accompagnement financier. «La démarche d’internationalisation est une étape importante pour l’entreprise. Elle est souvent synonyme d’investissements significatifs qui peuvent freiner les motivations du dirigeant. Un dispositif complet d’accompagnements financiers permet d’alléger de façon importante le coût du développement à l’export. Cet arsenal financier, porté par les partenaires de l’export, peut être mis en oeuvre sous différentes formes (subventions, avances remboursables, prêts et autres crédits d’impôts)». Encore faut-il aux entreprises de pouvoir passer la barrière des critères d’éligibilité pour obtenir cet accompagnement financier. La démarche pour y parvenir est parfois aussi ardue que celle pour faire sa place dans un marché aujourd’hui mondialisé.