Rénovation énergétique

Le Bâtiment lorrain dans la course…

La rénovation énergétique, un enjeu mais surtout un marché bienvenu pour les professionnels du Bâtiment en ces temps de disette de la commande publique. Reste aux PME et TPE à s’y former, histoire de faire sa place face aux majors du secteur. En Lorraine, le récent dispositif Praxibat va dans ce sens, reste à saisir la balle au bond.

342
La charte d’engagement des différents partenaires du dispositif Praxibat vient d’être signée le 12 décembre au CFA mussipontain.
La charte d’engagement des différents partenaires du dispositif Praxibat vient d’être signée le 12 décembre au CFA mussipontain.
La charte d’engagement des différents partenaires du dispositif Praxibat vient d’être signée le 12 décembre au CFA mussipontain.
La charte d’engagement des différents partenaires du dispositif Praxibat vient d’être signée le 12 décembre au CFA mussipontain.

L’efficacité énergétique, un marché de plusieurs milliards d’euros pour le Bâtiment. Une niche de développement loin d’être insignifiante en ces temps où les chantiers et la commande publique se réduisent comme peau de chagrin. Ce maillon fort de la rénovation énergétique, les majors du secteur lorgnent plus que dessus au risque de voir les PME et TPE passaient à côté d’une manne indéniable de développement. «Les PME et artisans doivent construire un écosystème pour faire face à ces grands groupes», assure Jean-Pierre Masseret, le président du Conseil régional le 12 décembre à l’occasion du lancement officiel du dispositif Praxibat Lorraine au CFA de Pont-à-Mousson. Ce dispositif, résultant du Grenelle de l’Environnement et visant à décliner et adapter localement les objectifs nationaux pour les professionnels du Bâtiment en termes de formation initiale et continue, est porté par une charte d’engagement signée entre les différents partenaires (le Conseil régional, le Rectorat, l’Ademe régionale, la Capeb et la FFB Lorraine et la Fédération Est des Scop du BTP). 860 000 euros sont injectés par l’exécutif régional dans le dispositif.

Quatorze plates-formes en Lorraine

Objectif : former les professionnels du BTP «à la maîtrise technique pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement durables». Isolation, ventilation, pompe à chaleur, solaire thermique, solaire photovoltaïque, bois-énergie et éclairage, l’intégralité de la filière énergétique version Bâtiment est visée. Fer de lance de l’opération : les quatorze plates-formes techniques de formation des lycées et CFA régionaux répartis sur l’ensemble du territoire (liste disponible sur le www. praxibat-lorraine.fr). Une trentaine de formateurs référents formés aux technologiques innovantes délivrent les formations et qualifications nécessaires par la suite pour pouvoir répondre aux différents besoins de ces marchés énergétiques porteurs. «C’est une opportunité pour les entreprises du secteur de monter en puissance au niveau des compétences. Cela va leur permettre de faire face aux défis de la transition énergétique», explique Sabine François, la directrice de l’Ademe Lorraine. Des labels nécessaires, dits RGE (Reconnu Grenelle de l’Environnement) obligatoires à partir du 1er juillet 2014 pour répondre aux travaux de rénovation, notamment du privé. Le passage par une des plates-formes Praxibat Lorraine apparaît quasi obligatoire pour les professionnels du secteur, histoire d’être présents dans la course des marchés du BTP de demain.