Prospectives

L’économie de demain… c’est maintenant

Le 13 décembre à Metz Congrès, le groupe la Poste organise sa Journée de l’innovation et des services sur le thème «Osez l’économie de demain !» ou comment adapter les business modèles actuels jugés vieillissants à la donne future.

388
Le groupe La Poste organise le 13 décembre à Metz sa Journée de l’innovation et des services sur le thème «Osez, l’économie de demain !».
Le groupe La Poste organise le 13 décembre à Metz sa Journée de l’innovation et des services sur le thème «Osez, l’économie de demain !».
Le groupe La Poste organise le 13 décembre à Metz sa Journée de l’innovation et des services sur le thème «Osez, l’économie de demain !».
Le groupe La Poste organise le 13 décembre à Metz sa Journée de l’innovation et des services sur le thème «Osez, l’économie de demain !».

La crise de 2009 a eu du bon… dans les consciences de certains. Bon nombre se sont dit qu’une nouvelle économie était possible (et surtout nécessaire). Une économie responsable où innovation et progrès social ne feraient qu’un. Reste à passer à l’acte car nous sommes déjà bientôt en 2014. Le vendredi 13 décembre, le groupe la Poste touché en plein coeur par ses préoccupations sociétales entend y parvenir avec aujourd’hui sa traditionnelle Journée de l’innovation et des services. Mot d’ordre affiché : «Osez l’économie de demain !». Objectif : permettre aux différents acteurs de la sphère économique de devenir leaders d’un avenir responsable.

Pointures annoncées

«Dans une économie où les entreprises doivent être performantes, savoir innover en maîtrisant les impacts possibles devient un enjeu majeur pour créer de la richesse et des emplois», assure Marie Tribout, directrice de l’Agence nationale de communication et d’information du groupe la Poste en Lorraine, pilote de l’opération messine de mi-décembre. Pendant toute la journée des pointures de l’économie de demain partageront leurs expériences et leur vision sur le monde économique des prochaines années en passant au crible l’économie collaborative, les financements alternatifs, le crowfunding, le e-commerce et autres nouveaux codes business. Le tout agrémenté d’exemples territoriaux jugés probants avec, notamment, une table ronde sur les «Entreprises et territoires connectés» avec Patrick Weiten, le président du Conseil général de la Moselle, Dominique Gros le maire de Metz, Bruno Martin le directeur régional d’Urbis Park. De son côté Grégory Pouy, marketeur et blogueur fondateur du cabinet La Mercatique fera le point sur la notion de «Live Tweet». Remue-méninges assuré, histoire d’adapter les business modèles d’aujourd’hui à la «révolution responsable» annoncée.