ERDF

Métiers Académie

Michèle Bellon, présidente du directoire d’ERDF, s’était déplacée jeudi 5 décembre sur le chantier de l’ «Académie des métiers» en Meurthe-et-Moselle. Le futur centre destiné à la formation initiale et au maintien des compétences des agents ERDF situé à Heillecourt devrait être inauguré en mars 2014.

433
Michèle Bellon, présidente du Directoire d’ERDF, était à Heillecourt le 5 décembre.
Michèle Bellon, présidente du Directoire d’ERDF, était à Heillecourt le 5 décembre.
Michèle Bellon, présidente du Directoire d’ERDF, était à Heillecourt le 5 décembre.
Michèle Bellon, présidente du Directoire d’ERDF, était à Heillecourt le 5 décembre.

Des murs en placo tout frais et des câbles qui jaillissent des plafonds, un gros radiateur soufflant qui ronronne dans un coin de la pièce : voilà un cadre assez inhabituel pour une conférence de presse. Ce jeudi 5 décembre, élus, journalistes et cadres d’ERDF engoncés dans leurs manteaux d’hiver s’étaient réunis au centre d’Heillecourt pour assister à la visite du chantier de l’«Académie des métiers» par Michèle Bellon, présidente du directoire d’ERDF. En cours de construction dans d’anciens garages restructurés il y a une dizaine d’années (la maintenance des véhicules ayant été confiée à Renault), le futur centre destiné à la formation initiale et au maintien des compétences des agents prend forme. «Il servira à la formation et au recyclage de nos futurs agents et rassemblera toutes les formations dispensées sur le département Meurthe-et-Moselle», explique Jean- Luc Zimmerman, le responsable de ce futur campus ERDF d’Heillecourt. Par «recyclage», comprenez mise à niveau des compétences des nouveaux salariés par rapport aux anciens sur le point de partir en retraite. Une mesure cruciale car d’ici 2020, l’entreprise aura renouvelé 50 % de son personnel.

380 000 euros

200 m2, des boxes équipés de compteurs pour les mises en situation de réparation en intérieur (notamment sur les nouveaux compteurs Linky, qui arriveront prochainement en Lorraine), mais aussi en extérieur grâce à des lignes aériennes posées sur le bâtiment. Cet investissement à 380 000 euros devrait être livré au printemps 2014, et accueillera quatre formations par semaine ainsi qu’un millier de stagiaires par an venus de toute la Lorraine, voire des régions limitrophes.

Projets

Parmi les grands projets d’ERDF annoncés en Lorraine, le raccordement d’une dizaine de bornes d’auto-partage en Moselle censées favoriser le covoiturage pour les résidents français travaillant au Luxembourg des projets d’éolien «conséquents» ainsi que le renouvellement des réseaux électriques de Nancy. Rappelons qu’en Lorraine, ERDF gère 35 000 km de réseau public de distribution d’électricité pour 1 100 000 clients, et emploie 1 250 salariés et 145 apprentis répartis sur 37 sites. En 2012, l’entreprise a investi 90 millions d’euros pour moderniser le réseau de distribution lorrain, en a embauché en 2013. 1 800 salariés sur tout le territoire dont 60 en Lorraine. Michèle Bellon devrait quant à elle quitter la tête de l’entreprise à la fin du mois de janvier. «Le jour de mes 65 ans», confie-t-elle presque à contrecoeur. «Quand j’ai pris mes fonctions il y a trois ans et demi, le climat était houleux», relate-t-elle en faisant référence à l’année 2009 et ses dix semaines de grève pendant lesquelles des managers avaient été séquestrés par les salariés. Une période de forte tension due selon elle à la fermeture du robinet des investissements massifs, rouvert en 2005. Si l’on en croit la présidente du directoire la politique d’investissement a porté ses fruits. Elle est fière de répéter qu’en 2009 la société a investi 2,3 millions d’euros, et 3,2 millions en 2013 et elle qui «fait beaucoup de terrain» assure avoir des retours extrêmement positifs de la part des salariés comme des clients.