Actualités

Conjoncture

La dernière livraison du baromètre semestriel de conjoncture de l’Odev (Observatoire des entreprises vosgiennes) laisse un goût amer d’attentisme en matière de reprise dans un climat toujours dégradé. Rien de bien nouveau.

439
«La plasturgie lorraine est un axe fort de développement pour la région», assure Jean-Loup Sergent, le président d’Allizé Plasturgie Lorraine.
«La plasturgie lorraine est un axe fort de développement pour la région», assure Jean-Loup Sergent, le président d’Allizé Plasturgie Lorraine.

La ligne «blues» des Vosges

Situation financière des entreprises fragilisée. Solde de l’emploi à nouveau dégradé. Nouvelle réduction des programmes d’investissement. Pessimisme marqué et manque de visibilité… n’en jetez plus la coupe est pleine ! Pas de surprise dans la dernière livraison de l’Odev (Observatoire des entreprises vosgiennes), présentée fin février au Centre d’affaires d’Épinal, mais une confirmation de tendance : cela continue à aller mal dans les Vosges (comme un peu partout dans la région après la présentation des différents baromètres conjoncturels). «L’étude démontre ce que nous avions prévu il y a six mois. Elle confirme les difficultés conjoncturelles qui perdurent», assure Khaled Zainine, chargé d’études économiques à la Chambre régionale de commerce et d’industrie de Lorraine.

Vivement 2015…

L’Observatoire des entreprises vosgiennes confirme une situation toujours difficile dans les Vosges.
L’Observatoire des entreprises vosgiennes confirme une situation toujours difficile dans les Vosges.

«L’indice synthétique de l’activité garde pratiquement la même tendance qu’au premier semestre 2013. 27 % des entreprises jugent actuellement leur niveau de ventes satisfaisant contre 29 % d’avis défavorables. Cette situation est nettement moins favorable que la moyenne régionale où on observe un redémarrage plus sensible de l’activité surtout dans les départements de Moselle et de Meurthe-et-Moselle». Côté perspectives, si le maintien d’une croissance faible et le repli continu de l’activité induisent des anticipations peu optimistes près de 30 % des entrepreneurs vosgiens prévoient tout de même un retour progressif à la croissance en 2015. D’ici là, la croissance devrait continuer à évoluer à un rythme très faible dans tous les secteurs d’activité.

Plasturgie
Les nouveaux vents d’Allizé

Avec plus d’une centaine d’entreprises et près de cinq mille salariés, la Lorraine est la douzième région de France du secteur de la plasturgie. Une position à renforcer surtout que les atouts et les savoir-faire régionaux sont là. C’est tout l’objectif du syndicat professionnel Allizé Plasturgie Lorraine. Innover. Former. Communiquer sur les métiers. Maîtriser l’environnement et jouer la carte de l’international. Ce sont les cinq enjeux majeurs de la filière plasturgie en Lorraine mise en avant par l’un des syndicats professionnels les plus représentatifs du secteur : Allizé Plasturgie Lorraine. «Le secteur est plus que porteur aujourd’hui. Nous sommes dans l’univers des composites et des matériaux dans les domaines de l’automobile, de l’emballage ou encore du bâtiment», assure Jean-Loup Sergent, le président du syndicat et PDG de la Société des plastiques et industries de Lorraine de Ferdrupt dans les Vosges.

Un CTI en vue

«La plasturgie lorraine est un axe fort de développement pour la région», assure Jean-Loup Sergent, le président d’Allizé Plasturgie Lorraine.
«La plasturgie lorraine est un axe fort de développement pour la région», assure Jean-Loup Sergent, le président d’Allizé Plasturgie Lorraine.

À l’instar d’autres secteurs, la profession doit faire face à une concurrence agressive, non plus de la part des pays asiatiques et des émergents, mais de plus en plus de nos voisins proches (Allemagne ou encore Luxembourg) qui sont autant de partenaires au demeurant. Seul salut : l’innovation avec l’idée de la mise en place d’un Centre technique industriel (CTI), à l’image de celui qui existe dans la métallurgie, pourquoi pas dans les Vosges ou en Moselle. Deux départements où la majorité des entreprises régionales de la plasturgie est concentrée. Innovation technique mais aussi sociale. Le volet social fait partie des priorités d’Allizé Plasturgie tout comme l’attractivité de ses métiers, notamment vers les jeunes. Le plastique, c’est fantastique qu’on se le dise !

PARTAGER
Article précédentTélécommunications
Article suivantActualités