Actualités

Edito

Responsabilité : «obligation ou nécessité morale de répondre, de se porter garant de ses actions ou de celles des autres (…) Position qui donne des pouvoirs de décision, mais implique que l’on en rende compte.»

387

En marge des responsabilités…

Définition du Petit Larousse et ce n’est pas un luxe de le rappeler au moment où l’avenir du pays semble tourner autour d’un seul et unique axe celui du fameux Pacte de Responsabilité. Proposé à la fin de l’année dernière par François Hollande au patronat et aux syndicats, il vise à relancer la machine France… sur le papier pour le moment. D’un côté un patronat allégé de dix milliards d’euros de charge (additionné aux vingt milliards d’allégement déjà en vigueur), de l’autre des organisations syndicales qui attendent un retour en termes de création d’emploi. Donnant-donnant, un peu logique ! C’est sur ce point que le bât blesse, l’évaluation réelle des créations d’emplois… près d’un million annoncé, si le deal est respecté. Le Medef s’est engagé à donner, branche professionnelle par branche professionnelle, des estimations sur les emplois potentiels, l’apprentissage ou encore le maintien des Seniors dans l’entreprise. Pas de promesses d’embauches, loin de là, mais des perspectives disons partagées suivies régulièrement par un observatoire du Pacte (encore un observatoire…). Bien joli tout cela mais pour bon nombre de PME les «cadeaux» accordés permettront surtout de combler des marges aujourd’hui peau de chagrin et des trésoreries à l’agonie. Dans cette logique, il n’est pas prêt d’avoir réellement de la création d’emploi au moins il n’y aura pas de destruction (enfin on l’espère). Derrière les discussions récentes et surtout des prises de position stériles, demeure la question cruciale : les acteurs économiques de tous bords sont-ils réellement prêts à mettre de côté leurs divergences (au moins pour un temps) au nom de l’intérêt général ? À voir…

450

C’est le nombre d’intérimaires que l’usine Sovab de Batilly va recruter histoire de faire face à la demande du nouveau véhicule Renault Master. La cadence de production journalière devrait passer rapidement de 480 à 580 unités, le tout assemblé en 24 heures. Les intérimaires, embauchés aujourd’hui en contrat à durée déterminée, pourront être prolongés jusqu’à l’automne si la demande se fait sentir. Avec l’arrivée de ces nouvelles troupes, l’usine Sovab va atteindre une nouvelle dimension dépassant, temporairement, les 3 000 collaborateurs.

PARTAGER
Article précédentRéseau consulaire
Article suivantSortir