Entreprises

Environnement

Nom : Génie de l’eau. Lieu : Vandoeuvre. Date de création : mai 2013. Effectif : deux personnes. CA : prévisionnel pour cette année entre 160 et 180 000 euros. Signe particulier : bureau d’études en ingénierie de l’eau pour les petites collectivités locales.

390
Le centre Homebox de Metz est le premier à s’être ouvert en Lorraine.
Le centre Homebox de Metz est le premier à s’être ouvert en Lorraine.

L’eau a son «petit» génie…

Antoine Seren Rosso et Anne Gobert, les nouveaux génies de l’eau pour les petites collectivités locales.
Antoine Seren Rosso et Anne Gobert, les nouveaux génies de l’eau pour les petites collectivités locales.

L’eau, une question souvent synonyme de casse-tête chinois pour les communes de moins de 2 000 habitants fonctionnant en régie directe. Des cibles peu rentables pour les grands groupes d’ingénierie plutôt centrés sur les agglomérations de taille plus importante. C’est sur ce marché des «délaissés» de la gestion de l’eau qu’Antoine Seren Rosso surfe, épaulé par sa responsable de projets Anne Gobert, ingénieure en génie rural et eaux et forêts.

Écoute et proximité
Cet ancien d’IRH Ingénieur Conseil (grande société d’ingénierie régionale qui vient d’ailleurs de transférer son siège social en région parisienne) abat au sein de sa propre structure, le Génie de l’Eau, la carte des «petits ». Eau potable, assainissement, eaux pluviales aujourd’hui les petites communes sont seules pour faire face à ces problématiques. «C’est là que nous intervenons en proposant nos connaissances en modélisation hydraulique et notre expertise des systèmes associés.» L’assistance à la maîtrise d’ouvrage est également au catalogue de la petite entreprise vandopérienne ainsi qu’une ouverture vers la gestion des milieux aquatiques ou encore la sphère industrielle version hydrologique. Ce «petit» pour les «petits» n’entend pas voir trop grand pour être garant de sa proximité affichée. Taille humaine annoncée à terme : de cinq à six personnes. De la vraie proximité version hydrologie.
Services

Garde-meuble nouvelle génération à Metz

 

Le centre Homebox de Metz est le premier à s’être ouvert en Lorraine.
Le centre Homebox de Metz est le premier à s’être ouvert en Lorraine.

Nom : Homebox. Lieu : Metz. Date de création : l’ouverture du site messin date de janvier dernier, le groupe Homebox existe depuis 1996. Effectif : une personne pour le moment sur Metz. CA : le groupe a réalisé en 2012, 35 millions d’euros sur ces quelque 70 centres. Signe particulier : spécialiste du «self-stockage», le site messin est le premier de Lorraine. Le «self-stockage», c’est la marque de fabrique du nouveau centre Homebox du côté de l’avenue des Deux Fontaines à Metz. À sa tête, Philippe Renaux (en location-gérance) propose 300 box, de 1 à 20 m² (soit 1 600 m² d’espace) sur deux niveaux pour l’entreposage d’affaires personnelles ou de marchandises. «La clientèle est composée à 70 % de particuliers. Le reste ce sont des professionnels.» Une cible touchée grâce à l’offre «box-pro», histoire de répondre à leurs attentes. «Chez les professionnels, la vie est ponctuée de pics d’activités. Notre offre est à géométrie et durée variables de location.» Sécurité optimale La location du box se fait au mois minimum. Le client fait inventorier ses objets et un box adapté lui est alloué. «Chaque box est donné avec un code d’accès permettant au client de venir à toute heure du jour et de la nuit en dehors des heures d’ouvertures. » Côté sécurité : «le centre est pourvu d’un système d’alarme et de caméras de surveillance. Cela fait près de vingt ans qu’Homebox existe, leur dispositif de sécurité a eu le temps d’être peaufiner.» Filiale du groupe G7, Homebox s’affiche comme le leader du self-stockage de proximité. Son réseau est aujourd’hui composé de 70 centres sur les territoires français et suisses et le groupe totalise près de 135 000 clients. Le centre messin est le premier à être ouvert en Lorraine. D’autres pourraient suivre rapidement, la demande apparaît là.