Industrie

Fin février, l’entreprise Evo- Bus a officiellement fêté la livraison de son 15 000ème autobus de plus de 8 tonnes pour l’un de ses clients. L’occasion pour ce site implanté à Ligny-en-Barrois et spécialisé dans l’assemblage d’autobus Mercedes-Benz Citaro, de communiquer sur sa bonne santé économique et son carnet de commandes bien rempli.

342
Présentation officielle du 15 000ème autobus assemblé à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse.
Présentation officielle du 15 000ème autobus assemblé à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse.

EvoBus ou le berceau industriel meusien

Présentation officielle du 15 000ème autobus assemblé à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse.
Présentation officielle du 15 000ème autobus assemblé à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse.

À l’heure où le nombre de demandeurs d’emploi continue inexorablement d’augmenter en Meuse, la mise en lumière d’un employeur solide et stable rassure… tout en redonnant le sourire aux élus et à Isabelle Dilhac, la préfète de la Meuse, qui avaient répondu présent à l’invitation du groupe Daimler, propriétaire de l’usine EvoBus. C’est donc dans une ambiance détendue que tous ont pu découvrir les différentes étapes de fabrication des autocars et autobus meusiens. L’occasion de rappeler que 800 à 1 800 heures, selon les modèles, sont nécessaires pour assembler, de façon artisanale et non avec l’aide de robots, les prototypes. Chaque semaine, ce sont 26 véhicules, qui sortent de l’usine. Mais lorsque le bon de commande est validé, cinq à sept mois s’écoulent en raison de la complexité de la commande (solo, articulé…), avant la livraison. Car évidemment chaque véhicule est unique et présente ses spécificités et ses fonctionnalités électriques, que ce soit ceux qui partent à Paris, Marseille…ou plus près, en Lorraine à Nancy, Metz ou Barle- Duc. Profitant d’un carnet de commandes dynamique et rempli jusqu’au mois d’octobre, l’usine de Ligny-en-Barrois tourne à plein régime et est actuellement renforcée par 129 intérimaires. Présente lors de la cérémonie de remise du 15 000ème véhicule, en trente quatre ans d’existence, à la ville de Saint-Nazaire, Marie-Hélène Simon, le maire de Ligny-en-Barrois a d’ailleurs évoqué «la fierté de compter sur son territoire cette entreprise, qui concourt à associer l’image de la ville au berceau économique et industriel de la Meuse».

Norme européenne respectée
En 2013, 672 autobus ont été assemblés à Ligny-en-Barrois, dont 69 % étaient réservés pour le territoire national. «Aujourd’hui, le bus a changé. C’est un produit confortable et solide, qui est un investissement le plus pertinent», a expliqué Gérard Longuet, sénateur de la Meuse et ancien président de l’agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), qui a salué le choix de la ville lorraine de Metz de ne pas opter pour un tramway mais pour des bus à haut-niveau de service. D’ailleurs si l’usine meusienne assemble des Mercedes Benz Citaro, le passage à la technologie Euro VI marque «un saut technologique». Et pour cause, le respect de cette nouvelle norme européenne en vigueur depuis le 1er janvier 2014 a entraîné une modification complète du véhicule. Le constructeur n’a toutefois pas attendu cette date pour se conformer à ces nouvelles exigences européennes, puisque dès mai 2013 l’assemblage des véhicules avec la nouvelle norme a démarré.