Actualités

Réseau consulaire

Encore sous le choc du coup de rabot fiscal de l’an passé et sous le joug d’un passage potentiel dans le giron du Conseil Régional, la Chambre régionale de commerce et d’industrie de Lorraine prend les devants en accélérant sa régionalisation et la mutualisation des services de ses petites soeurs territoriales. Le tout avec la mise en place d’un nouvel organigramme.

410

Branle-bas de combat à la CRCIL

Les CCI de Lorraine ont décidé d’accélérer leur régionalisation et la mutualisation de leurs services, histoire de faire face aux pressions gouvernementales actuelles.
Les CCI de Lorraine ont décidé d’accélérer leur régionalisation et la mutualisation de leurs services, histoire de faire face aux pressions gouvernementales actuelles.

«Nous n’avons plus le temps d’attendre. La pression du gouvernement nous pousse à bouger», dixit Paul Arker, le président de la CRCIL et François Pélissier, son homologue meurthe-et-mosellan. Le réseau consulaire se dit dans la ligne de mire du gouvernement. Après le coup de rabot fiscal de l’année dernière faisant perdre aux chambres «20 % de nos recettes fiscales parties remplir les caisses de l’État», le deuxième projet de loi de décentralisation en discussion aujourd’hui pourrait voir les Chambres de commerce et d’industrie passer sous le pilotage stratégique des conseils régionaux (voire notre n° 1645 du 10 mars). Histoire de parer au scénario le plus mauvais, le réseau consulaire lorrain a décidé «d’accélérer sa régionalisation en mutualisant les fonctions support des différentes chambres».

Réorganisation forte
Paul Arker et François Pélissier assurent parler au nom de toutes les Chambres de commerce et d’industrie de la région à l’occasion d’un point presse nancéien la semaine dernière. Un nouveau directeur de la Chambre régionale est nommé en la personne de Jean-Christophe Klein, actuel directeur général de la CCI 54 (à noter que Jean-René Dubois, directeur actuel de la CRCIL depuis de nombreuses années va prendre la responsabilité du service export Lorraine International). De son côté, Philippe François-Steininger prend le grade de directeur général adjoint de la CCI 54 pour faire l’interface avec la grande soeur régionale. Une réorganisation jugée forte à mettre aujourd’hui en musique. Deux millions d’euros d’économie devraient être ainsi réalisés chaque année par la mutualisation annoncée. Faire plus avec moins demeure le leitmotiv des élus consulaires. Reste à attendre les suites du projet de loi de décentralisation. Si les Chambres de commerce et d’industrie passent sous la tutelle des conseils régionaux, la donne devrait être bien différente.

Nancy va faire sa Foire…

C’est toujours un signe des jours meilleurs et du printemps qui pointe le bout de son nez ! Le montage des premiers manèges de la future foire attractive de Nancy (annoncée du 28 mars au 27 avril) bat son plein du côté de la place Carnot. Le Super Railway, le «Grand Huit» comme l’appellent les plus anciens nostalgiques, est toujours le premier à prendre ses marques en attendant l’incontournable et majestueuse grande roue. Plusieurs nouveautés sont déjà annoncées dont deux manèges pour adultes (le Black out et le Xenox) pour l’une des dernières foires en centre-ville de France.

Saar Lorraine
Action toute

Soutenir les PME pour une bonne intégration dans le marché et l’espace économique transfrontalier. C’est tout l’objectif du projet européen «Action Saar Lorraine» porté par le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). Ce 25 mars, il organise au Pôle de formation transfrontalier franco- allemand, Eurodev Center, l’un des quatre After work programmés cette année. Ces lieux d’échanges se veulent une démarche de recherche de solutions communes pour les dirigeants autour de thématiques propres aux territoires frontaliers et en particulier celui de Sarre-Lorraine.

PARTAGER
Article précédentActualités
Article suivantEdito