Concessionnaire moto

Dub Performance a son armée de Samouraïs…

Nouvel «essorage de poignée » sur sa route du développement et montée en régime pour Dub Performance de Millery. Le customer moto meurthe-et-mosellan abat depuis décembre la carte du constructeur japonais Zero engineering. Concepteurs à la mode artisanale de «Samouraïs choppers», les Japonais véhiculent la même philosophie que Frédéric Duban, le pilote de l’entreprise lorraine. Du sur-mesure version deux roues pour une clientèle de passionnés mais pas élitiste.

440
«Avec la marque japonaise, je peux proposer des customs dans un délai plus court», assure Frédéric Duban de chez Dub Performance.
«Avec la marque japonaise, je peux proposer des customs dans un délai plus court», assure Frédéric Duban de chez Dub Performance.
«Avec la marque japonaise, je peux proposer des customs dans un délai plus court», assure Frédéric Duban de chez Dub Performance.
«Avec la marque japonaise, je peux proposer des customs dans un délai plus court», assure Frédéric Duban de chez Dub Performance.

Moteur en V calé à 45°, cadre rigide, selle généreuse à suspensions et gros «gommards» (pneus : ndlr). Longue, base, fine, c’est une vraie féline à enfourcher sans hésiter pour d’incroyables voyages aux sensations assurées. La Zero engineering est la nouvelle carte de Dub Performance à Millery. Cette «Samouraï chopper», un custom pur jus produit du côté de Nagoya au Japon, n’est pas à mettre entre toutes les mains et difficilement accessible à tous (un peu plus de 22 000 € en entrée de gamme). Du sur-mesure ou presque aujourd’hui disponible dans la région «dans un délai d’une quinzaine de jours s’ils ont du stock», assure Frédéric Duban qui roule pour la marque japonaise depuis décembre. Un plus pour le customer meurthe-et-mosellan qui fabrique une trentaine de machines par an. Petit problème dans la customisation, les délais avoisinent au minimum les trois mois. Avec la marque nippone au catalogue, Dub Performance offre à sa clientèle la possibilité de délais hyper courts par rapport à une opération de customisation classique. Un plus certain et une ouverture sur une nouvelle clientèle… peut-être. Avec la carte japonaise, l’entreprise lorraine franchit une nouvelle étape dans son développement et renforce sa place dans l’univers de la customisation dans le Grand Est.

Développement réfléchi

Installé depuis 2008 sur la ZAC des Sablons de Millery, Frédéric Duban et son «équipée sauvage» fabriquent des motos sur mesure (répondant aux normes européennes d’homologation et de garantie constructeur) depuis plus de dix ans. Référence dans la sphère des bikers customisés, sa route semble bien tracée et son développement réfléchi. Son local est couru par les adeptes du genre et les curieux néophytes. «Ma clientèle est en grande majorité composée de passionnés provenant de toutes les classes sociales. Du chef d’entreprise au salarié lambda. La passion de la moto les rassemble sans étiquette.» Un esprit motard revendiqué, un peu tombé en désuétude voire bafoué sur les routes, depuis la démocratisation du deux-roues et des effets de mode. Certains se sentent alors pousser des ailes en jouant les «Easy Riders»… mais seulement les beaux jours sur le bitume ensoleillé. Cette typologie de «motards», Frédéric Duban en a sûrement dans sa clientèle mais son noyau dur est fait d’adeptes invétérés. Des rouleurs à la fois un brin solitaires mais franchement solidaires. «Life is short, ride hard» comme le revendique le panonceau sur le flanc de son bâtiment. Un style de vie et une passion renforcée aujourd’hui grâce à la disponibilité de la marque japonaise courue par les avaleurs de bitume. Un bon virage pris à Frédéric Duban qu’il devrait sans problème bien négocié. Mieux «motard» que jamais…