Social

Le mal-logement se porte bien

Fondation Abbé Pierre a présenté son 19e rapport annuel sur l’État du mal-logement en France le 15 mai dernier à Bar-le- Duc, avec un éclairage régional sur l’État du mal-logement en Lorraine et les défis que la région doit relever dans un avenir proche. «Confrontée à de fortes disparités territoriales, la région Lorraine devra faire […]

358

Fondation Abbé Pierre a présenté son 19e rapport annuel sur l’État du mal-logement en France le 15 mai dernier à Bar-le- Duc, avec un éclairage régional sur l’État du mal-logement en Lorraine et les défis que la région doit relever dans un avenir proche. «Confrontée à de fortes disparités territoriales, la région Lorraine devra faire face au vaste chantier de la rénovation thermique d’un parc social très ancien, où plus d’un logement sur deux a plus de 30 ans», analyse la Fondation. «A contrario, un quart des ménages en demande de logement a moins de 30 ans et des ressources très précarisées par la crise de l’emploi. Entre des territoires frontaliers en forte tension et des territoires ruraux en déshérence, l’éclairage régional dressera le tableau des enjeux et chantiers à mener pour sortir de cette situation de crise.»

Industrie

Papeterie de Raon : ça continue

Le tribunal de commerce d’Épinal a décidé de prolonger le redressement judiciaire de la Papeterie de Raon -lancé le 10 septembre dernier- jusqu’en septembre prochain, a annoncé Vosges Matin dans son édition du 14 mai. Un point sur les finances de l’entreprise pour s’assurer que le carnet de commandes a bien été rempli sera fait le 1er juillet prochain.

Andra

Arrêt permanent à Meuse TGV

L’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) à Meuse TGV. L’agence qui gère les déchets radioactifs et qui porte le projet de centre d’enfouissement des déchets les plus dangereux dans le sous-sol de Bure, va construire un bâtiment de 500 m² à côté de la gare TGV Meuse pour accueillir des bureaux et des salles de réunion. Avec l’annonce d’Arélis et la construction de son futur centre de recherche et de développement, le démarrage d’une véritable zone d’activités du côté de la gare meusienne.

Recherche

Un centre d’Arélis en vue

Arélis, né de la fusion entre Meusonic de Marville en Meuse et de Sericad, un des leaders européens des technologies hyperfréquence et de la conversion d’énergie, devrait implanter son centre de recherche et de développement du côté de la gare TGV Meuse (source : l’Est Républicain du 14 mai). Le site de 5 000 à 10 000 m² devrait être opérationnel pour la fin 2015 ou le début 2016. 200 emplois pourraient être créés à terme.

Bois

Nouvelle ligne de contre-collage à La Bresse

Lorraine Industrie Bois, qui se présente comme «l’un des premiers fournisseurs de contre-collés en bois français», étend sa gamme de bois-construction en inaugurant la mise en route d’une ligne de contre-collage de bois français à destination des charpentes, ossatures et madriers. «Habituellement commandé dans les pays limitrophes et pays du Nord, le contre-collé est issu d’un savoir-faire qui se développe peu à peu en France. Lorraine Industrie bois fait désormais partie des rares fournisseurs du Nord Est français», explique l’entreprise bressaude dans un communiqué.

Environnement

Loup en Meuse : permis de tirer

La préfecture de la Meuse vient d’accorder des autorisations individuelles de «tirs de défense» à trois éleveurs meusiens suite à une attaque de brebis survenue le 10 mai. Prévue dans le «plan loup» 2013-2017, cette autorisation est délivrée à des éleveurs qui ont eu recours à toutes les protections possibles de leur troupeau (clôture électrifiée, chiens, dispositif d’effarouchement…). «Il s’agit d’une dérogation exceptionnelle à l’interdiction générale de destruction du loup», insiste la préfecture. On compte à ce jour 37 ovins tués pour 20 attaques en Meuse depuis le mois d’octobre dernier.

Epinal

Le bois au défi

La 10ème édition des Défis du Bois, organisés par l’ENS Architecture-Nancy et l’ENSTIB-Épinal, a battu son plein du 13 au 20 mai au coeur du Parc du Cours en plein centre-ville d’Épinal. Outre sa traditionnelle pyramide de Kapla, l’évènement emblématique de la filière architecture et construction bois a encore une fois rassemblé 50 jeunes architectes et ingénieurs bois venus du monde entier. Répartis par tirage au sort en 10 groupes homogènes, ils ont dû relever en 8 jours et 7 nuits les défis lancés par les organisateurs. Depuis 2005, plus de 400 jeunes diplômés ont partagé cette aventure humaine pour créer au total 90 oeuvres originales.