L’essentiel de Meuse et des Vosges

Télécommunications Net 55 à l’écoute Le 17 juin à Longeville-en-Barrois et le 26 juin à Lérouville à partir de 18 h 30 dans les salles des fêtes des communes meusiennes. Net 55, la filiale d’Altitude Infrastructure (exploitant du réseau haut débit sur le département de la Meuse en partenariat avec le Conseil général) continue ses […]

327

Télécommunications
Net 55 à l’écoute

Le 17 juin à Longeville-en-Barrois et le 26 juin à Lérouville à partir de 18 h 30 dans les salles des fêtes des communes meusiennes. Net 55, la filiale d’Altitude Infrastructure (exploitant du réseau haut débit sur le département de la Meuse en partenariat avec le Conseil général) continue ses réunions publiques d’information entamées le 22 mai à Thierville. Objectif : faire découvrir le réseau meusien et sa technologie. Depuis sa mise en service, le réseau Net 55 affiche quelque 1 700 abonnés.

Raon-l’Étape
Gestra plie pour l’Europe

3 600 000 documents à traiter et à mettre sous pli en moins d’une semaine. C’est le challenge que vient de relever l’entreprise Gestra de Raon-l’Étape. Le spécialiste de la logistique de main-d’oeuvre (voir notre n° 1651 du 21 avril) a été choisi par un routeur des enveloppes des candidats aux Européennes de la semaine dernière du Grand Est. Avec le soutien de la municipalité de Raon-l’Étape, elle a recruté pour le coup cinquante-quatre personnes supplémentaires. Trois équipes se sont relayées 24 heures sur 24 pour remplir cette démocratique mission.

Bâtiment
Ossabois recrute et investit

1,7 million d’euros d’investissement et le recrutement de soixante-dix personnes. Grande manoeuvre pour Ossabois, spécialisée dans la conception de logements à ossature bois, sur son site de production vosgien à Le Syndicat. «Cela va nous permettre de doubler notre capacité de production en passant de 220 000 à 350 000 m² de murs et de financer une nouvelle activité sur ce site : la production de cellules de salles de bains préfabriquées», assure l’entreprise. Créée en 1981, la société affiche un chiffre d’affaires de 22,6 millions d’euros. Elle emploie 181 collaborateurs répartis sur trois sites de production : Saint-Julien-la-Vêtre dans le département de la Loire, Chabreloche dans le Puy-de-Dôme et Le Syndicat dans les Vosges.

Salon Habitat & Bois
B to B accentué…

Reconduction annoncée des rencontres B to B et des «Happy Hours» à l’occasion de la 35ème édition du salon Habitat & Bois, programmée cette année du 18 au 22 septembre au Centre des congrès d’Épinal. «Ces rencontres permettent des moments d’échange et de partage. Elles sont exclusivement réservées aux exposants et aux partenaires», précisent les organisateurs. À côté des traditionnels espaces spécifiques comme celui de l’univers de la construction bois, un nouvel espace verra le jour cette année : l’atelier «Touchons du bois» dédié au travail de ce matériau. L’an passé, 55 000 visiteurs avaient fait le déplacement pour rencontrer les quelque 380 exposants.

Collectionneurs
Appel du 8 juin à Remiremont

Avis aux collectionneurs ! Le 25ème Salon des collectionneurs est prévu, le dimanche 8 juin, au Palais des Congrès de Remiremont. Cartes postales anciennes, télécartes, monnaies, vieux papiers en passant par les timbres, les affiches, les disques et autres figurines, plusieurs négociants de toute la France sont annoncés. À noter que des collections privées (voitures à pédales, peignes de différents métiers ou encore des chevaux de bois) seront présentées.

Inspection du travail
La CGPME dans la crainte

Le renforcement annoncé des pouvoirs de l’inspection du travail… cela ne passe pas à la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) vosgienne. La proposition de loi (soumise à l’Assemblée nationale la semaine dernière) «ajoutera l’arbitraire à la complexité de la réglementation. Lors des contrôles, l’inspecteur du travail pourra non seulement ordonner, aux frais de l’entreprise, des expertises techniques mais se verra octroyer la possibilité d’accéder à tous les documents, que cela soit ou non prévu dans le code du travail», assure l’organisation patronale.

Douaumont
L’ossuaire… made in Japan

Centenaire, centenaire de la commémoration de la Grande Guerre quand tu nous tiens ! Après la télévision russe, les voisins européens et d’autres contrées plus lointaines, place au Japon à l’ossuaire de Douaumont la semaine dernière (source : Est Républicain du 20 mai). La télévision japonaise Asahi a monté trois plateaux sur le site meusien pour son émission phare «Hodo Station», une quotidienne en prime time d’actualité. De quoi faire souffler le vent de la commémoration au pays du soleil levant.

PARTAGER
Article précédentDroit
Article suivantL’essentiel de Moselle