Camionneur-restaurateur

Son œil malicieux contraste avec l’austère tenue noire de chef cuistot. Théotime Bernardin est le propriétaire du camion restaurant qui trône depuis mi-juillet devant le château de Brabois.

486
Théotime Bernardin.
Théotime Bernardin.
Le camion-restaurant de Théotime trônera jusqu'au 30 septembre à Brabois.
Le camion-restaurant de Théotime trônera jusqu'au 30 septembre à Brabois.

L’offre est expérimentée par le Grand Nancy cet été pour proposer aux visiteurs des produits frais et faits maisons. Ancien étudiant en industrie alimentaire à l’IUT de Nancy Brabois, Théotime rêvait d’action. «Les études m’énervaient car ce n’était que de la théorie», explique-t-il avec un petit accent qui comme lui est originaire des Vosges. Il arrête ses études en novembre dernier, et se lance dans la cuisine. Il entend parler à la télé du concept des «food trucks», ces camions restaurants qui -contrairement aux «baraques à frites» qui misent sur des plats par forcément très sains- mettent la bonne cuisine à la portée de tous. «L’intéressant, c’est qu’il y a moins de charges que pour un restaurant en dur. Même si c’est quand même coûteux !» Il présente son projet à la mairie de Villers-lès-Nancy, qui le choisit parmi plusieurs candidats. Le bouche-à-oreille enclenché, les premiers clients commencent déjà à coloniser sa terrasse pour goûter ses repas tout en profitant de la vue exceptionnelle du plateau de Brabois.

Théotime Bernardin.
Théotime Bernardin.

Pour rencontrer Théotime et son food truck, rendez-vous sur le plateau de Brabois les mardis midi ainsi que les samedis et dimanches (11h – 19h) jusqu’au 30 septembre.