Médiation du crédit

La carte gagnante du Tiers de confiance

La CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) de Meurthe-et-Moselle est Tiers de confiance dans la démarche de Médiation du crédit, dispositif instauré en novembre 2008 pour les entreprises en difficulté. Un passage plus que conseillé pour les PME souffrant de problèmes de trésorerie, histoire d’éviter le pire et de s’enliser petit à petit dans un marécage de difficultés aux conséquences irréversibles. Depuis 2012, une vingtaine de dossiers sont passés entre les mains des experts bénévoles de l’équipe créée par la confédération meurthe-et-mosellane.

412
En Meurthe-et-Moselle, la CGPME assure la fonction de Tiers de confance au niveau de la Médiation du Crédit.
En Meurthe-et-Moselle, la CGPME assure la fonction de Tiers de confance au niveau de la Médiation du Crédit.
En Meurthe-et-Moselle, la CGPME assure la fonction de Tiers de confance au niveau de la Médiation du Crédit.
En Meurthe-et-Moselle, la CGPME assure la fonction de Tiers de confance au niveau de la Médiation du Crédit.

À sujet délicat, anonymat de rigueur ! Tiers de confance de la Médiation du crédit pour le département de la Meurthe-et-Moselle, l’élu de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) de Meurthe-et-Moselle ne souhaite pas que son nom soit divulgué. Un peu logique sur un sujet aussi sensible quand on parle ouvertement des problèmes de trésorerie mais aussi de mauvaise gestion, d’un management inapproprié ou encore de pratiques plus ou moins licites sans parler d’excès en tous genres de la part de certains dirigeants entraînant inévitablement la chute de l’entreprise à plus ou moins long terme. Dans son bureau, le Tiers de confance de la CGPME 54 passe en revue, à titre d’exemples, plusieurs dossiers de sociétés ayant fait appel à lui. «Faire appel à nous est une démarche volontaire du dirigeant d’entreprise qui souhaite faire une demande auprès de la Médiation du crédit. Nous sommes là pour l’épauler à monter son dossier», assure Monsieur Tiers de confance pour la Meurthe-et-Moselle.

Audit complet et transparence

L’équipe d’experts bénévoles (composée de professionnels du social, de la fnance ou encore de l’expertise comptable) va plus loin en proposant systématiquement un audit de l’entreprise (genre de véritable bilan de compétences que certains spécialistes et conseils facturent à des prix d’or : ndlr) permettant de détecter les choses à améliorer et d’éviter la mort de l’entreprise. «Le dirigeant doit jouer la carte de la transparence. Il ne doit surtout pas oublier qu’il est responsable de ses actes et surtout qu’il porte la responsabilité de l’avenir de sa structure et surtout de ses collaborateurs.» Depuis 2012, une vingtaine de dossiers sont passés dans les mains de la cellule de la CGPME 54. La connaissance du tissu économique, de l’univers bancaire et des rouages des institutions a permis plusieurs issues positives. «Si nous arrivons à trouver un consensus avec les banques, la machine peut repartir normalement. Sinon, on passe alors au stade supérieur en faisant une demande de Médiation du crédit.» La Banque de France est le bras armé de la Médiation du crédit de l’État. «Le passage par un Tiers de confance rassure souvent les banques et la Banque de France», assure l’élu de la CGPME 54. Toujours délicat pour un chef d’entreprise d’avouer son désarroi et son incapacité à agir face aux diffcultés. Le fait d’en prendre conscience à temps est de pousser la porte, en toute confdentialité, ne peut qu’être bénéfque. Tout peut commencer par un simple courriel via le site www.cgmpe-54.org.