Vosges

Fusion des CCIT-CCIR : les doutes de la CGPME

La CGPME des Vosges dit émettre «les plus grandes réserves» concernant l’absorption de la CCIT des Vosges et des trois autres départements en une seule et unique CCI régionale. «Ne confondons pas vitesse et précipitation !», exhorte l’organisation représentative des TPE-PME-PMI, avant de donner un coup de pied dans la fourmilière : «la vraie raison […]

334

La CGPME des Vosges dit émettre «les plus grandes réserves» concernant l’absorption de la CCIT des Vosges et des trois autres départements en une seule et unique CCI régionale. «Ne confondons pas vitesse et précipitation !», exhorte l’organisation représentative des TPE-PME-PMI, avant de donner un coup de pied dans la fourmilière : «la vraie raison n’est-elle pas une prise de pouvoir au profit de certains ?» Pour elle, l’unique enjeu est «d’améliorer les services rendus aux entreprises car ce sont les entreprises qui financent les CCI» : «comment mieux mutualiser les services, garantir un service de proximité répondant réellement au besoin d’un territoire et ses entreprises, rationaliser le fonctionnement et l’organisation, réaliser des économies d’échelle, réduire le nombre d’élus (et les frais liés à ces derniers), maîtriser et baisser les dépenses de fonctionnement, mobiliser et valoriser les compétences internes… Autant de questions qui ne sont pas posées à ce jour.» L’organisation propose «que les futures élections (2015) soient organisées régionalement sur la base de 20 élus par département (au lieu de 30 à ce jour) qui composeront l’instance régionale, avec un bureau de 12 membres (4 par département). La parité devra également être prise en compte à tous les niveaux de gouvernance. Il sera de plus nécessaire d’envisager dès aujourd’hui les impacts de la réforme territoriale engagée (fusion des régions)». Et de conclure : «il est urgent de ce mettre autour de la table, au-delà des guerres de chapelles et ce dans l’intérêt général des entreprises».

Sport
Vittel renouvelle son partenariat avec le Tour

La marque d’eau Vittel, l’eau officielle de la Grande boucle, a signé un nouveau partenariat avec l’organisateur d’événements sportifs Amaury Sport Organisation, annonce Vosges Matin dans son édition du 15 juillet. L’aventure se prolonge donc jusqu’en 2018.

Épinal
Fraispertuis City a la cote

Le site de voyages TripAdvisor vient de dévoiler son classement des parcs attractions préférés en France. En tête du classement, sans surprise : les parcs Walt Disney Studios et Disneyland. Si le Futuroscope, le PAL et Parc Astérix viennent compléter le top 5, la 9e place est quant à elle squattée par Fraispertuis City, à Épinal. Son billet moyen» (2 entrées adultes + enfants) s’élève à 70 € (contre plus de 200 € pour pouvoir accéder au Pays de Mickey !). Les prix Travellers’ Choice récompensent les meilleurs sites touristiques au monde selon des millions d’avis et d’opinions précieux laissés par les voyageurs TripAdvisor.

Meuse
Signature d’un pacte «Ressources handicap»

Le Président du Conseil général de la Meuse a signé vendredi 18 juillet un pacte de proximité pour favoriser le recrutement des personnes en situation de handicap avec le Président de Cap emploi (un organisme de placement spécialisé au service des personnes handicapées et des employeurs). Né de la collaboration entre Cap emploi 55 et le Conseil général de la Meuse, ce «Pacte de Proximité – Ressources Handicaps» est le premier du genre signé dans la fonction publique territoriale en Meuse. Il a pour objectif de répondre aux besoins du Département en termes de recrutement de personnes en situation de handicap. Il se base notamment sur l’offre de services de Cap Emploi ainsi que sur la définition et la mise en oeuvre d’actions et d’engagements réciproques (recrutement de personnes en situation de handicap, évaluation de postes de travail, partenariat lors d’événements sur le thème du Handicap…).

Comité de bassin Rhin-Meuse
Claude Gaillard réélu président

Claude Gaillard a été réélu à la présidence du comité de bassin Rhin- Meuse, annonce un communiqué du 4 juillet. «Le président s’est dit très sensible à la confiance qui lui était accordée. Il souhaite poursuivre son travail au sein de cette assemblée qui offre une approche solidaire de la protection des ressources en eau.» Le Comité de bassin débutera dès l’automne prochain la révision du 10e programme de l’agence de l’eau. Il participe également au débat national relatif aux données sur l’eau pour simplifier son accès.

Sinistre
Poussay : incendie aux Transports Didelot

Un violent incendie a détruit le matériel et les locaux de la société de transports de viande Didelot à Poussay, connue pour ses camions peints de véritables fresques, dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 juillet. 44 salariés se retrouvent au chômage technique. Se pose à présent la question de l’origine du sinistre…