Éric Hassan, président du Medef Lorraine

L’autodidacte patronal…

Nom : Hassan. Prénom : Éric. Signe particulier : à la jeune cinquantaine il est le nouveau président du Medef Lorraine depuis fin juin. Cet autodidacte, produit pur jus de la grande distribution, contraste avec ses prédécesseurs et incarne l’image d’un Medef plus dans l’air du temps. Un Medef jugé de partage, de dialogue, de consensus dont l’objectif affiché se veut l’intérêt collectif.

551
Éric Hassan vient de prendre la présidence du Medef Lorraine. «Le Medef Lorraine doit être fort pour que la région soit forte.»
Éric Hassan vient de prendre la présidence du Medef Lorraine. «Le Medef Lorraine doit être fort pour que la région soit forte.»
Éric Hassan vient de prendre la présidence du Medef Lorraine. «Le Medef Lorraine doit être fort pour que la région soit forte.»
Éric Hassan vient de prendre la présidence du Medef Lorraine. «Le Medef Lorraine doit être fort pour que la région soit forte.»

un directeur d’hypermarché à la tête d’un Medef régional ! un hasard, un changement de cap, une ouverture, une adaptation allant dans le sens de l’histoire sociétale ? Les dernières options apparaissent être les bonnes pour Éric Hassan, le nouveau «patron des patrons» lorrains depuis fin juin. Terminé le temps des présidents retraités «mais actifs et déterminés et riches en savoir», précise ce Messin d’origine en référence, notamment, à son prédécesseur Patrice Lombard. Enterrées les vieilles images d’un baron Seillière, des anciens capitaines d’industrie «époque maîtres des forges» ! Tout comme la société, le Mouvement patronal des entreprises de France tente de changer d’image sans pour autant oublier l’apport considérable en termes de vécu et d’expériences que peuvent apporter les Sages du mouvement lorrain. De là à voir un jour apparaître réellement un véritable Comité des Sages, il n’y a qu’un pas car toutes les synergies multigénérationelles ne peuvent être que bénéfiques. «Pour que notre région soit forte, il faut que notre Medef régional soit fort», assure Éric Hassan bien conscient que l’expérience des anciens est une richesse inestimable.

Regard attentif
Loin d’être novice dans le mouvement, il est vice-président du Medef Moselle depuis deux ans et a oeuvré ardemment au Medef de Meuse dès son arrivée dans ce département en 2004 où il prend la tête d’un hypermarché à Bar-le-Duc, Éric Hassan incarne néanmoins un nouveau visage d’un Medef plus en phase avec son époque et à ses préoccupations. Tout comme Christine Bertrand, présidente du Medef de Meurthe-et-Moselle qui assure la vice-présidence du mouvement régional avec Michel Borens, le président du Medef des Vosges et Patrice Lombard qui reste président du Medef meusien. Les batailles menées autour du Pacte de Responsabilité et de Solidarité, de la formation professionnelle ou encore de l’adaptation nécessaire à la réforme territoriale sont autant de cibles en ligne de mire d’Eric Hassan dans un souci affiché d’unité et surtout de dialogue. «Il est nécessaire d’avoir un regard attentif sur le monde de l’entreprise mais il ne faut surtout pas oublier les partenaires sociaux, tous les partenaires sociaux. Nous travaillons d’ailleurs ensemble au sein des différents organismes paritaires. Seule une vision collective basée sur le débat, la recherche de consensus peut apporter les bonnes solutions aux maux actuels», explique Eric Hassan, en connaissance de cause, celui qui a tenu plusieurs mandats patronaux dont, notamment, à la Carsat Nord-Est sur les questions de la prévention des risques professionnels.

Faire bouger les choses
Partisan du dialogue, du partage d’expérience et de soutien de celles et ceux qui ont la fibre d’entreprendre (Éric Hassan est d’ailleurs un membre actif de Réseau Lorraine Entreprendre : ndlr). Cet autodidacte de la grande distribution, comme il aime le souligner, est fidèle à son groupe (il a été à la tête d’une douzaine d’hypermarchés dans le Grand Est et aujourd’hui pilote l’un des plus importants hypermarchés de Moselle), il entend bien faire tout de même bouger un peu les choses. Déjà au sein même de la structure patronale lorraine, «vous êtes en train d’interviewer le dernier président du Medef Lorraine élu par le principe de la présidence tournante», plaisante facilement le nouveau chef de file du Medef régional. un changement de statuts est plus qu’envisagé, il est quasiment en cours. Les prochaines élections devraient se faire sous le système de vote de l’ensemble des adhérents lorrains, histoire que le président gagne un peu plus en légitimité. Le terme «dépoussiérage» n’est pas franchement employé, Éric Hassan préfère parler d’adaptation, d’évolution, de rajeunissement. un Medef Lorrain dans l’air du temps…

Medef Lorraine : le bureau
Président : Éric Hassan. Premier vice-président : Michel Borens, président du Medef 88. Seconde vice-présidente : Christine Bertrand, présidente du Medef 54. Troisième vice-président : Patrice Lombard, président du Medef 55. Secrétaire : Méline Manteau, représentant la Fédération de la formation professionnelle. Trésorier : Daniel Prestini, représentant la Fédération régionale des Travaux publics. Membres supplémentaires : Sylvie Petiot, présidente de la Fédération régionale du Bâtiment et Anne-Laure Chevalier, représentant la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes.

Éric Hassan en dates :
2004 : il prend la direction d’un hypermarché à Bar-le-Duc. Il oeuvre pour l’intérêt des entreprises au sein du Medef meusien et assure rapidement des mandats patronaux dans différents organismes paritaires.
2008 : il est nommé à la direction d’un hypermarché en Moselle. Il assure la présidence puis la vice-présidence paritaire du Fongecif Lorraine. 2012 : il accède à la vice-présidence du Medef de Moselle.
2014 : il est élu président du Medef Lorraine.