Le SCoT Sud 54 toujours prêt…

Un nouveau comité syndical mixte, de nouvelles étapes de travaux jugées plus concrètes, le SCoT Sud 54 (Schéma de cohérence territoriale du Sud meurthe-et-mosellan), entre dans une nouvelle ère. Pragmatisme et collectif s’affichent comme les maîtres mots avec un focus particulier sur les stratégies économiques territoriales à mettre en œuvre.

333
Le nouveau comité syndical du syndicat mixte du SCoT Sud 54.
Le nouveau comité syndical du syndicat mixte du SCoT Sud 54.
Le nouveau comité syndical du syndicat mixte du SCoT Sud 54.
Le nouveau comité syndical du syndicat mixte du SCoT Sud 54.

Du collectif rien que du collectif pour avancer ensemble. Depuis son lancement il y a six ans, le SCoT Sud 54 (Schéma de cohérence territoriale du Sud meurthe-et-mosellan) n’a pas changé de philosophie pour dresser la feuille de route des 25 ans à venir de cette partie de la Meurthe-et-Moselle. Il regroupe aujourd’hui 476 communes, 20 intercommunalités soit près de 580 000 habitants.

Stratégies territoriales

Un plan de bataille pour ce que certains appellent déjà la Multipole Sud Lorraine, «un véritable territoire de projets partagés», comme l’assure Jean-François Husson, le président du SCoT Sud 54 épaulé par quatre vice-présidents : Olivier Jacquin représentant le territoire Val de Lorraine, Laurent de Gouvion Saint- Cyr pour le Lunévillois, Filipe Pinho pour Terres de Lorraine et Laurent Hénart pour le Grand Nancy, les pays du Sel et du Vermois. Adopté à l’unanimité en décembre dernier, après enquête et réunions publiques menées dans les différents territoires, le SCoT ne doit plus se réduire à des propositions prospectives. Un intérêt sur le développement économique et les stratégies territoriales à mettre en oeuvre est annoncé. Reste à mettre un peu plus de concret dans tout cela aujourd’hui.