Edito

Les Dieux du staff

Que retenir de la coupe du monde de football 2014 au Brésil ? À l’heure où nous écrivons ces lignes le vainqueur de cette 20ème édition n’est pas encore connu et nos Bleus sont rentrés au bercail depuis longtemps après la froide défaite face à l’Allemagne en quart de finale, un certain 4 juillet à […]

417

Que retenir de la coupe du monde de football 2014 au Brésil ? À l’heure où nous écrivons ces lignes le vainqueur de cette 20ème édition n’est pas encore connu et nos Bleus sont rentrés au bercail depuis longtemps après la froide défaite face à l’Allemagne en quart de finale, un certain 4 juillet à 18h15 (heure française) exactement où la tête teutonne d’Hummels transperce la cage d’un Hugo Lloris impuissant. Au-delà de l’esprit «jeu du stade», l’équipe de France a surtout redonné un brin d’espoir à la pléiade de supporters que nous sommes tous, car même les allergiques au foot-business ne peuvent récuser leurs rêves de gosses et renier ce bon esprit franchouillard. La bande à Deschamps a montré un beau visage (toujours Black-Blanc-Beur…et beaucoup tatoués n’en déplaise à certains) et un bel esprit collectif. Ces valeurs humaines et sportives, le monde de l’Entreprise se les approprient en les faisant tout simplement siennes. Démonstration le 30 août prochain au stade Raymond Petit de Tomblaine où la 2ème édition du Business Cool Festival est annoncée. Cette manifestation sportive et ludique se veut, comme l’indique le pitch des organisateurs, «un moment partagé, une parenthèse salutaire mais aussi une préparation à la rentrée économique.» Dépassement de soi, entraide, cohésion tout y sera. Un vrai remake, version «Dieux du staff». Un esprit collectif, presque de corps de troupes de combat, tant le vocabulaire sportif est inspiré des petits hommes vert kaki. Gare au revers de la médaille ! Nombre d’armées puissantes aux stratégies peaufinées se sont délitées au front, faute de combattants motivés. Soigner les équipes est primordial, ce type de manifestation y contribue…histoire d’éviter de finir hors jeu.