Place au Droit : un programme «percutant»

La 3ème édition du salon du livre juridique, Place au Droit, est annoncée du 25 au 26 septembre au cœur de la faculté de Droit nancéienne. Un rendez-vous devenu incontournable pour la sphère des professionnels du Droit et de plus en plus tourné vers le grand public. Thème d’actualité cette année les violences faites aux femmes.

344
Notaires, avocats, banquiers et professionnels du Droit, la «dream team» organisatrice de Place au Droit.
Notaires, avocats, banquiers et professionnels du Droit, la «dream team» organisatrice de Place au Droit.
Notaires, avocats, banquiers et professionnels du Droit, la «dream team» organisatrice de Place au Droit.
Notaires, avocats, banquiers et professionnels du Droit, la «dream team» organisatrice de Place au Droit.

Jean-Claude Marin, procureur général près la Cour de cassation comme parrain de la manifestation, Patrick Poirret, procureur général près la Cour d’appel de Nancy et Ernestine Ronai, coordinatrice nationale de la lutte contre les violences faites aux femmes. Place au Droit, manifestation organisée par le Conseil régional des notaires de la Cour d’appel de Nancy, le Barreau nancéien et la Fédération bancaire française de Meurthe-et-Moselle, affche à deux mois de sa tenue (du 25 au 26 septembre) un programme percutant. Un cycle de conférences, pour les professionnels (programme complet sur le site : www.placeaudroit.com) et plusieurs temps forts.

Trois prix annoncés

Le 25 septembre à 18 heures, Patrick Poirret et Ernestine Ronai, dans le cadre de sa mission au sein de la Miprof (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre la violence et la lutte contre la traite des êtres humains), présenteront leurs travaux contre les violences faites aux femmes. Elles ont d’ailleurs été intégrées au sein de la récente loi Égalité Femmes-hommes. À côté de l’intérêt certain des interventions annoncées, Place au Droit s’affche surtout «comme une ouverture du monde juridique vers l’extérieur visant à promouvoir le Droit», comme l’explique Éric Germain, doyen de la faculté de Droit. Une faculté de Droit nancéienne prête à accueillir les différents éditeurs et auteurs. À noter que trois prix du livre juridique seront remis dans les chapitres : Notariat, Barreau et Profession bancaire