Retour sur la terre ferme…

Vous pouvez éteindre votre télévision, résilier votre abonnement à la chaîne sportive, revendre votre écran plasma ou LCD ultra-géant envahissant votre salon, la Coupe du Monde de football est terminée depuis une petite semaine avec une victoire de l’Allemagne face à l’Argentine, 1-0. C’est une petite vision du monde moderne qui s’est jouée le 13 […]

337

Vous pouvez éteindre votre télévision, résilier votre abonnement à la chaîne sportive, revendre votre écran plasma ou LCD ultra-géant envahissant votre salon, la Coupe du Monde de football est terminée depuis une petite semaine avec une victoire de l’Allemagne face à l’Argentine, 1-0. C’est une petite vision du monde moderne qui s’est jouée le 13 juillet au stade Maracanã de Rio. La superpuissance économique du continent européen est venue à bout d’une Argentine en plein marasme économique après une énième crise de début d’année. Deux destins divergents sur la planète foot et le monde réel. Dans la lucarne française, la fin de la Coupe du Monde sonne, comme un partout, le retour au quotidien, aux affaires et à la dure (très dure) réalité. Les parenthèses sportives, enthousiastes, voire aliénantes sont terminées. Par chance, le Tour de France continue jusqu’au 27 juillet avec la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées. Après, c’est un tour de force qui s’annonce et se profile dans l’Hexagone. Le pacte de responsabilité et de solidarité (on oublie souvent cette deuxième mention) a été voté dans une confusion certaine. La politique pro-entreprises souhaitée par François Hollande est engagée. Il l’a d’ailleurs rappelé lors de son discours télévisé du 14 juillet. Reste à savoir sa date de mise en œuvre ! «Le virage est pris», assurait dans nos colonnes Pierre Gattaz, le président du Medef national, au début du mois. Les indicateurs économiques demeurent toujours dans le rouge. Sans croissance tangible ni embellie sur le front du chômage, la politique menée aujourd’hui pourrait tout simplement se retourner contre l’actuel locataire de l’Elysée jusqu’en 2017. Bon retour sur la terre ferme…