Réseaux:

BNI met le pied en Moselle

Le réseau BNI, réseau d’affaires professionnel basé sur la recommandation mutuelle, n’en finit pas de s’étendre. Depuis

448
Croissants et escargots aux raisins étaient de mise lors du premier petit-déjeuner du groupe, sur le site d’Aquasports près de Metz.
Croissants et escargots aux raisins étaient de mise lors du premier petit-déjeuner du groupe, sur le site d’Aquasports près de Metz.
Les vingt premiers membres du BNI Metz Mirabelle.
Les vingt premiers membres du BNI Metz Mirabelle.

À l’origine de cette création : Nicolas Bretnacher, dirigeant d’un cabinet d’expertise comptable basé à Woippy. «Je me suis lancé à mon compte en septembre 2013», relate l’intéressé. «J’ai donc commencé à tendre l’oreille à toutes les informations qui pouvaient m’aider à me faire un réseau. Une de mes connaissances a participé au lancement du groupe BNI Nancy Bergamotes, cela m’a intéressé.» Il saute donc dans le TGV pour assister à une réunion de BNI France, la société parisienne qui détient la franchise du réseau BNI. «J’en ai retenu deux éléments : le pouvoir du boucheà- oreille, car la recommandation est une chose fondamentale dans mon métier, et l’adage du «qui donne reçoit». Chez BNI, celui qui est recommandé auprès d’une tierce personne par un autre membre du groupe s’engage à donner des recommandations à son tour. Et puis au moins, ce réseau ne tourne pas autour du pot : on est là pour faire du business !» Première étape pour créer un tel groupe : réunir 20 personnes. À l’époque, seuls trois groupes existent en Lorraine : Thionville, Nancy et Épinal. «Ça a été difficile» confie-t-il, «dans le sens où j’ai démarré sans noyau dur alors qu’à Nancy par exemple, le groupe BNI a été créé sous l’impulsion de plusieurs personnes.»

L’ami du petit-déjeuner

Croissants et escargots aux raisins étaient de mise lors du premier petit-déjeuner du groupe, sur le site d’Aquasports près de Metz.
Croissants et escargots aux raisins étaient de mise lors du premier petit-déjeuner du groupe, sur le site d’Aquasports près de Metz.

De janvier à juillet, Nicolas Bretnacher met le pied à l’étrier pour sillonner les environs de Metz, tel un roi Arthur en quête de chevaliers. Peu à peu, il déniche le nombre de membres requis. Le BNI Metz Mirabelle organise sa première grand-messe le 2 juillet sur le site d’Aquasports, le long de la Moselle, autour de l’événement préféré du réseau : un petit-déjeuner. Ce pain béni leur apporte 52 postulants, qui devront passer l’épreuve du feu : l’approbation des premiers membres. «Nous avons intégré 7 nouveaux membres pour l’instant. D’ici le mois de septembre, on devrait avoir intégré 4 ou 5 personnes supplémentaires. En général, le nombre idéal de participants à un groupe BNI tourne autour de 35 à 40 membres.» Chaque membre d’un groupe BNI s’engage à verser une cotisation annuelle d’environ 1000 €, pour couvrir les frais de fonctionnement (location de salle, organisation des petits-déjeuners…) et rétribuer BNI France, qui fournit les kits méthodologiques nécessaires à la formation du groupe et envoie des formateurs en région tous les 6 mois à chaque renouvellement des comités de direction locaux. «Pour l’instant, nous ne sommes pas assez mûrs pour avoir un retour. Mais au niveau national, il a l’air plutôt positif !»