Edito

Connecting people…

51 % des Français restent connectés pendant les vacances. 44 % affirment même être dans l’obligation d’être joignables à tous moments (source : enquête de l’institut YouGov pour l’agence de voyages en ligne lastminute.com). Les choses peuvent même aller plus loin, 70 % des salariés sont dérangés par le bureau sur leur temps de repos […]

443

51 % des Français restent connectés pendant les vacances. 44 % affirment même être dans l’obligation d’être joignables à tous moments (source : enquête de l’institut YouGov pour l’agence de voyages en ligne lastminute.com). Les choses peuvent même aller plus loin, 70 % des salariés sont dérangés par le bureau sur leur temps de repos et 84 % des managers sont sollicités en dehors de leurs heures de travail d’après la 9ème édition du baromètre Ipsos-Edenred. Des chiffres qui pouvaient encore choquer hier mais qui aujourd’hui dans l’univers du diktat 2.0 sont presque devenus normaux. Nomadisme, télétravail, flexibilité et surtout aujourd’hui le syndrome dit Fomo (Fear of missing out… la peur de rater quelque chose). Ce syndrome, accentué par le climat économique délicat, devrait s’intensifier. Manuel Valls, le premier Ministre a annoncé une rentrée difficile en lançant le terme de déflation. Ce nouveau mal sociétal dénote surtout la filiation que tout à chacun entretient, malgré lui, avec les «joujoux» technologiques que sont aujourd’hui nos Smartphones, iPhones et autres tablettes tactiles. Jamais sans eux ! Une maxime récurrente, comme s’ils étaient devenus vitaux pour exister. Une véritable dépendance comportementale où l’hyper connectivité se veut rassurante. Reste que ce n’est pas un e-mail ou un SMS qui changera la donne économique et les solutions miracles ne sortiront pas tout droit de l’écran tactile de votre fidèle compagnon high-tech. La déconnexion de ce monde de plus en plus irréel a plus que du bon…il est même devenu un business à part entière. Quant à moi, j’aurai débranché depuis quelques jours à l’heure où vous lirez ces lignes avant de me reconnecter à la rentrée de septembre…en essayant d’éviter les bugs !