Laneuveville se refait une santé…

La reconquête de l’ancienne friche industrielle de la Cartonnerie de la Rochette à Laneuveville-devant-Nancy continue. Nouvelle étape lancée la semaine dernière : la construction d’une Maison Médicale. Livraison prévue pour la rentrée 2015.

416
La construction d’une Maison Médicale dans l’éco-quartier des «Rives de Sainte-Valdrée» à Laneuveville vient de débuter.
La construction d’une Maison Médicale dans l’éco-quartier des «Rives de Sainte-Valdrée» à Laneuveville vient de débuter.
La construction d’une Maison Médicale dans l’éco-quartier des «Rives de Sainte-Valdrée» à Laneuveville vient de débuter.
La construction d’une Maison Médicale dans l’éco-quartier des «Rives de Sainte-Valdrée» à Laneuveville vient de débuter.

Il ne manque plus qu’un ophtalmologiste mais les porteurs du projet de la future Maison Médicale au cœur de l’éco-quartier «Les Rives de Sainte-Valdrée» à Laneuveville-devant-Nancy ont bon espoir. Une pharmacie, un opticien, un médecin généraliste, une sage-femme, un pédiatre et un dentiste ont déjà signé pour prendre possession de leurs futurs cabinets.

Nouveau poumon

«Ce sont tous des professionnels libéraux exogènes à Laneuveville hormis la pharmacie qui est un déménagement du centre-ville et l’opticien qui ouvre en fait un second magasin sur la commune», assure Vincent Mathieu, d’Adim Est, filiale de développement immobilier de Vinci Construction pilote de l’opération commercialisée par Acte CBRE. Les premiers coups de pioche viennent d’être donnés la semaine dernière au cœur de ce vaste programme de reconquête des friches industrielles de la Cartonnerie de la Rochette. Ce chantier a été entamé en 2010 et il devrait durer encore une bonne dizaine d’années. À côté des programmes locatifs réalisés et d’accession à la propriété en cour, d’une résidence pour Seniors actifs programmée, de l’implantation d’une surface commerciale d’environ 1 000 m², la Maison Médicale s’affiche comme un des éléments phares de ce renouveau à l’entrée de l’agglomération nancéienne. En transport en commun (le terminal de ligne 2 du tramway nancéien y est localisé), la gare TGV de Nancy est à une petite quinzaine de minutes. Un nouveau poumon de l’agglomération nancéienne est en train de naître.