Exposition «Quiz»:

pour abolir la frontière entre design et art contemporain

La ville de Nancy ne mise pas uniquement sur son riche patrimoine, elle s’ouvre aussi à l’art de son époque. Elle a donné carte blanche au designer autrichien Robert Stadler pour une exposition d’objets illustrant l’effacement des clivages entre art contemporain et design.

316
«ECAL» par Miloš Ristin, designer serbe né à Belgrade en 1986 et vivant actuellement à Lausanne, en Suisse.
«ECAL» par Miloš Ristin, designer serbe né à Belgrade en 1986 et vivant actuellement à Lausanne, en Suisse.
La scénographie de l’exposition à la galerie Poirel a été pensée par le Studio Robert Stadler, basé à Paris.
La scénographie de l’exposition à la galerie Poirel a été pensée par le Studio Robert Stadler, basé à Paris.

La galerie Poirel et ses 1 000 mètres carrés d’exposition au cœur de Nancy est un joyau du patrimoine historique de la ville depuis 1888. Le 4 juillet 2013, «Traits d’union» a donné une nouvelle identité visuelle au bâtiment en faisant dialoguer art contemporain, design et patrimoine. Née de l’imagination de Robert Stadler, cette triple intervention est visible en façade, sur le parvis et à l’intérieur de la galerie. Fort de cette identité visuelle, cela fait ainsi plus d’un an que la galerie Poirel oriente résolument sa programmation vers l’art contemporain avec un axe design clair. Poursuivant sur sa lancée, elle accueille le designer international Robert Stadler et une toute nouvelle exposition depuis le 13 juin dernier intitulée «Quiz». Il s’associe pour l’occasion à Alexis Vaillant, responsable de la programmation au CAPC (Centre d’arts plastiques contemporain) et musée d’art contemporain de Bordeaux. L’événement réunis des objets qui résiste et refuse les typologies préétablies que sont la sculpture, le produit, le meuble. En effet, Robert Stadler n’a cessé de s’interroger tout au long de sa carrière sur la frontière entre art contemporain et design.

«ECAL» par Miloš Ristin, designer serbe né à Belgrade en 1986 et vivant actuellement à Lausanne, en Suisse.
«ECAL» par Miloš Ristin, designer serbe né à Belgrade en 1986 et vivant actuellement à Lausanne, en Suisse.

Ce dernier «se doit implicitement de répondre à une fonction pratique que la forme communique à l’utilisateur» explique le designer viennois. Mais cette fonctionnalité pratique suffit-elle puisque l’art est libre de s’en emparer ? La question du statut des objets est-elle devenue obsolète ? Autant de questions que l’exposition «Quiz» pose à ses visiteurs qui pourront se rendre dans la galerie Poirel jusqu’au 12 novembre prochain. Les billets au tarif normal sont vendus quatre euros et deux euros pour le tarifs réduit. À noter que l’accès est gratuit pour les enfants de moins de douze ans et à l’ensemble des visiteurs à l’occasion du week-end du 20 et 21 septembre.