Memphis-sur-Moselle :

un “diner” américain ouvre à Thionville

Comptant déjà deux restaurants en Lorraine, à Nancy/Ludres et Épinal, Memphis Coffee ouvre un nouvel établissement de 450 mètres carrés à Thionville. Situé sur la route d’Esch-sur-Alzette, il est dirigé par Sébastien Castagna et dispose de 152 place assises. La franchise créée à Nîmes en 2009 compte au total près de 39 restaurants en France […]

359

Comptant déjà deux restaurants en Lorraine, à Nancy/Ludres et Épinal, Memphis Coffee ouvre un nouvel établissement de 450 mètres carrés à Thionville. Situé sur la route d’Esch-sur-Alzette, il est dirigé par Sébastien Castagna et dispose de 152 place assises. La franchise créée à Nîmes en 2009 compte au total près de 39 restaurants en France (34 franchises et 5 succursales). Avec leur décoration originale aux couleurs de l’Amérique des années 50, les Memphis Coffee plongent leur clientèle dans une ambiance particulière. Assis sur des banquettes bleues et rouges pailletées, les aficionados de la cuisine “Made in America” auront de quoi se rassasier avec au menu : hamburgers, tex-mex, hot-dogs, viandes au grill, milk-shake et glaces.

Collectivités locales
Patrick Weiten reprend la coprésidence du groupe de travail sur la décentralisation
Le président du Conseil Général de la Moselle, Patrick Weiten a repris la co-présidence du groupe de travail sur la décentralisation de l’Assemblée des Départements de France (ADF). Cette nomination fait suite et s’inscrit dans la droite ligne des propos tenus par le Président du Conseil Général de la Moselle à l’occasion de sa tribune intitulée «La part des anges». Elle fait suite à la démission de Charles Buttner, Président du Conseil Général du Haut-Rhin, qui co-présidait ce groupe aux côtés d’André Viola, Président du Conseil Général de l’Aude. Le groupe de travail sur la décentralisation a été mis en place au sein de l’ADF en février 2014 afin de suivre la réforme au plus près et d’accompagner le 2ème projet de loi sur la décentralisation.

Débat
Quelle place pour les générations dans l’entreprise ?
X, Y, Z… comment mieux accompagner cet alphabet des générations au travail ? Le colloque du jeudi 11 septembre qui se tiendra à l’École Nationale d’Arts & Métiers Paris Tech (Metz) va explorer quelques pistes de réflexion à l’aide de témoignages d’entreprises, apports d’experts et d’une conférence animée par Pierre Falzon, titulaire de la chaire Ergonomie et neurosciences du travail du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers ). L’événement permettra d’éclaircir le sujet et de puiser dans l’expérience d’entreprises qui ont mené des actions réussies et prendre exemple sur ces bonnes méthodes pour travailler avec les différentes générations qui composent les équipes.

Formation – Emploi
Lancement du campus des métiers et des qualifications de l’énergie et de la maintenance
Nacer Meddah, Préfet de la Région Lorraine, Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, et Gilles Pecout, Recteur de l’Académie de Nancy-Metz, ont lancé officiellement le campus des métiers et des qualifications de l’énergie et de la maintenance le 2 septembre dernier au lycée La Briquerie de Thionville. Piloté par ce dernier, le campus est l’un des 14 labellisés au niveau national, regroupant des établissements scolaires et des acteurs privés du territoire. L’objectif du campus est d’être le pivot du pôle d’excellence pour l’avenir en matière de formation initiale sous statut scolaire, sous statut d’apprentissage, de formation continue aux métiers de l’énergie et de la maintenance ainsi qu’en matière de recherche et d’enseignement supérieur.

Culture
Fin prochainement de l’exposition Dead reckoning au Centre d’Art contemporain de la synagogue de Delme
L’artiste Zbyněk Baladrán présente jusqu’au 21 septembre l’exposition Dead reckoning (“Navigation à l’estime”). Le terme désigne le calcul de la position d’un véhicule, basé sur la distance parcourue depuis son point de départ, les données utilisées sont la vitesse mais aussi des paramètres plus fluctuants comme l’environnement naturel (vent, courants marins…). À l’image de cette science paradoxale, les deux films et l’installation de Zbyněk Baladrán déploient les recherches récentes de l’artiste autour de l’identification des symptômes et des contradictions qui hantent le corps social. L’exposition à découvrir au centre d’Art contemporain de la synagogue de Delme est accompagnée d’une publication reprenant les textes et images liés aux films les plus récents de l’artiste, ainsi qu’un texte écrit pour l’occasion par François Piron, critique d’art et commissaire d’exposition.