Décoration :

Amandine Gasparetti bouge votre intérieur

Rien de prédestinait Amandine Gasparetti à devenir agenceur décorateur. Quinze ans après ses premiers pas dans l’habitat, elle est à la tête de sa propre agence. Passionnée, exigeante, elle s’épanouit dans la conception de cuisines, salle de bains, rangements. Portrait d’une professionnelle de caractère à la démarche originale.

345
«Je conçois mon activité comme chaleureuse et innovante.», indique Amandine Gasparetti, agenceur décorateur.
«Je conçois mon activité comme chaleureuse et innovante.», indique Amandine Gasparetti, agenceur décorateur.
«Je conçois mon activité comme chaleureuse et innovante.», indique Amandine Gasparetti, agenceur décorateur.
«Je conçois mon activité comme chaleureuse et innovante.», indique Amandine Gasparetti, agenceur décorateur.

Quand on franchit le seuil de son pas-de-porte nancéien au 142 de la rue Saint-Dizier, Amandine Gasparetti tend une poignée de main franche. «J’aime les relations directes. Avec moi, c’est carré !» affirme-t-elle, avant de revenir quelques années en arrière : «J’ai fait des études de comptabilité qui ne correspondaient guère à ma personnalité entière. Un BEP et un BAC Pro obtenus et là je me suis dit qu’il fallait que je change de voie.» Elle entre sur la pointe des pieds dans un domaine qu’elle va apprendre à maîtriser, à aimer serions-nous tentés d’écrire : l’aménagement de la maison. De ses expériences successives au sein de plusieurs enseignes de renom, Amandine Gasparetti acquiert un indéniable savoir-faire en parquets, carrelages, cuisines, salles de bains… Elle se spécialise en 2005 comme cuisiniste devenant responsable local : «Durant ces années, j’ai énormément appris dans la technicité des matériaux et la relation avec les professionnels, artisans en tête». Alors qu’elle gère avec efficacité une équipe, naît une nouvelle ambition : «Je sentais que je m’éloignais de plus en plus de l’aspect création. Et c’est cela qui me fait avancer.»

Un concept de proximité

Nous sommes en 2011. Amandine Gasparetti se lance un véritable challenge : «Je voulais être à la tête de ma propre affaire et travailler avec une marque française, incontestable de fabilité sur ce marché et bien identifiée du public. Les contacts se sont faits avec Perene qui cherchait à implanter un magasin à Nancy. Finalement, nos exigences mutuelles ont parfaitement concordé. À l’été 2012, j’ai pris possession de cet emplacement de 130 m2 . Après six mois de travaux, j’ai commencé officiellement en janvier 2013. Les premiers temps ont été difficiles à cause d’importants travaux de voirie environnants. Puis, cela a décollé.» Quand Amandine Gasparetti nous invite dans son univers où l’esthétisme est le maître- mot, elle ne se dépare pas des termes qui façonnent la femme d’action et d’initiatives : «La cuisine est le cœur de la maison. Il y a là quelque chose qui touche à l’histoire de chaque individu. De l’accueil de ma clientèle à l’analyse de ses besoins à mes visites sur le terrain, chez les particuliers ou sur les chantiers auprès des artisans locaux avec lesquels je collabore, ma philosophie ne varie pas : nouer une vraie relation tout autant professionnelle que conviviale. Actuellement, les personnes ont besoin d’être rassurées et accompagnées dans leurs projets.» Son statut de femme active, Amandine Gasparetti l’assume pleinement, en souriant : «Avec moi, il faut que cela bouge !» Elle a lié une collaboration originale avec la pâtissière Sophie Siméon, laquelle vient donner en direct des cours de cuisine. L’option œnologie est aussi la bienvenue. Toujours avec le même but, comme le rappelle Amandine Gasparetti : «Faire de mon local un espace de vie chaleureux et innovant.» Elle fait partie des réseaux Entreprendre au féminin et BNI. Sur ce dernier, elle explique : «Il s’agit d’un réseau aux méthodes américaines. Le partage d’expériences vise à faire du chiffre.» Avec un emploi du temps sur les chapeaux de roue, Amandine Gasparetti a trouvé son pendant zen : le qi gong et les virées en nature. «Pour canaliser mon énergie», s’amuse t-elle. Son inspiration créatrice a décidément de beaux jours devant elle.