Commerce: maliterie.com ouvre à Hauconcourt

Nom : maliterie.com. Date de création : fabricant de literie installé près du Mans depuis 1945. CA : 10,9 millions d’euros en 2013. Effectif : 58 salariés. Signe particulier : ouverture d’un «magasin fabricant» sur le parc Saules de la ZI de Talange-Hauconcourt dans la zone commerciale Marque Avenue.

336
Le groupe maliterie.com vient d’ouvrir son concept de «magasin fabricant» sur la zone commerciale Marque Avenue d’Hauconcourt.
Le groupe maliterie.com vient d’ouvrir son concept de «magasin fabricant» sur la zone commerciale Marque Avenue d’Hauconcourt.
Le groupe maliterie.com vient d’ouvrir son concept de «magasin fabricant» sur la zone commerciale Marque Avenue d’Hauconcourt.
Le groupe maliterie.com vient d’ouvrir son concept de «magasin fabricant» sur la zone commerciale Marque Avenue d’Hauconcourt.

Du e-commerce au magasin… et non l’inverse ! maliterie.com, fabricant français de matelas, installé près du Mans depuis 1945 vient d’ouvrir un «magasin fabricant» sur le parc Saules de la ZI de Talange-Haconcourt dans la zone commerciale Marque Avenue. «En literie, beaucoup de consommateurs utilisent internet pour se renseigner mais 80 % d’entre eux souhaitent finaliser leur achat dans un point de vente physique», assure Laurent Crepin, dirigeant de la société. Fort de ce constat, depuis une dizaine d’années le groupe familial reconsidère sa stratégie de distribution pour proposer une approche basée sur la vente sans intermédiaire, en directe de son usine mais proche du consommateur.

À Nancy, bientôt ?

Le e-commerce monte en puissance et représente rapidement près de 30 % du CA. Reste que le principal frein à l’achat en ligne demeure le contact réel du produit. «Les gens préfèrent essayer et voir une literie avant de l’acheter.» Le concept de «magasin fabricant» est donc mis en place. Depuis 2012, le groupe en a implanté dix-sept, d’abord dans l’Ouest, à Paris et il commence à tisser sa toile dans les grandes agglomérations. «Notre clientèle sur Metz est déjà constituée sur le net. Nous devrions doubler le parc clients locaux dès la première année avec ce magasin.» D’autres ouvertures sont prévues et il n’est pas impossible d’en voir un ouvrir prochainement dans l’agglomération nancéienne.