Rencontres oenologiques à Pont-à-Mousson

Des Rencontres à tous prix…

Les 14èmes Rencontres œnologiques, organisées par le caviste indépendant nancéien Les Domaines, sont annoncées du 24 au 26 octobre à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson dans un contexte où le vent tourne sur l’univers viticole qui continue à s’adapter à la nouvelle donne sociétale.

444
Une cinquantaine de vignerons sont annoncés du 24 au 26 octobre au coeur de l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à- Mousson.
Une cinquantaine de vignerons sont annoncés du 24 au 26 octobre au coeur de l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à- Mousson.
«C’est la première fois que nous allons proposer des prix de vin en dessous du prix propriété», assure Gautier Maire, des Domaines de Nancy, organisateur des Rencontres œnologiques de Pont-à-Mousson. Une cinquantaine de vignerons sont annoncés du 24 au 26 octobre au cœur de l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à- Mousson.
«C’est la première fois que nous allons proposer des prix de vin en dessous du prix propriété», assure Gautier Maire, des Domaines de Nancy, organisateur des Rencontres œnologiques de Pont-à-Mousson.

Des vins proposés en dessous des prix propriété et des coups de cœur sélectionnés par des nez et palais aguerris dans le domaine. À l’occasion de la quatorzième édition des Rencontres œnologiques à l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson (les 24,25 et 26 octobre) et pour la première fois depuis sa création, les adeptes (puristes et amateurs de tous bords sociaux) se verront proposer «des prix, des prix de vin de crise», comme l’explique Gautier Maire, le pilote des Domaines, caviste indépendant de Nancy initiateur et organisateur de ce véritable rendez-vous des disciples de Dionysos drainant chaque année près de 3 500 visiteurs sur les trois jours. L’univers viticole n’est pas à l’écart de la situation conjoncturelle actuelle, loin s’en faut. Les mauvaises récoltes 2011, 2012 et 2013 n’ont pas arrangé les choses surtout pour les distributeurs indépendants.

Petites pépites à découvrir

«Les prix des vins ont augmenté, conséquences directes de ces mauvaises années. Il est délicat pour un distributeur indépendant, comme nous, de récupérer une hausse de 15 voire 40 % sur certains domaines, de Bourgogne notamment» surtout que même si la récolte de cette année apparaît bien meilleure «les prix vont rester dans la même fourchette.» Conséquences directes : l’adaptation et l’innovation notamment pour les viticulteurs par le passage (de plus en plus obligé) à des démarches du genre biodynamique (voir encadré) s’avèrent plus que nécessaires. Côté cavistes, la détection des crus intéressants et accessibles à toutes les bourses se doit d’être de plus en plus fine. La sélection présentée fin octobre affiche les quelque quatre cents vins à déguster (tous ont été goûtés par l’équipe des Domaines… dur métier) et des petites pépites sont déjà détectées à l’image d’un Margaux grand cru classé en provenance du Château Durfort-Vivens en passant par les vins du Domaine alsacien Trimbach ou encore des Pays de la Loire avec une Côte Roannaise du Domaine Robert Sérol sans oublier la Vallée du Rhône avec un Crozes-hermitage du Domaine Les Chenêts. Un vivier de quasi-raretés à découvrir, et déguster mais toujours avec modération.

La bio mania

Une cinquantaine de vignerons sont annoncés du 24 au 26 octobre au coeur de l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à- Mousson.
Une cinquantaine de vignerons sont annoncés du 24 au 26 octobre au cœur de l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à- Mousson.

Sur la cinquantaine de vignerons annoncés à l’occasion des 14èmes Rencontres œnologiques de Pont-à-Mousson, sept sont estampillés Bio (Château Dufort-Vivens en Bordeaux avec son Margaux grand cru classé. En Bourgogne : le Domaine Chapelle avec un Aloxe-Corton et le Domaine des Gandines avec un Viré-Clessé. En Languedoc-Roussillon, l’Abbaye Sylva Plana avec un Faugères et le Domaine Les Eminades avec un Saint-Chinian). Fierté régionale oblige, les Lorrains du Château de Vaux en Moselle affichent quant à eux une véritable biodynamique. «C’est plus qu’un label, c’est une véritable démarche par rapport à la vigne. Il faut la comprendre, l’écouter, la chérir», assure Gautier Maire des Domaines de Nancy. Toute une démarche…