Salon international du patrimoine culturel

Les Lorrains transmettent au Carrousel du Louvre

La transmission des savoir-faire ! C’est le fil conducteur de la 20ème édition du Salon international du patrimoine culturel, du 6 au 9 novembre au Carrousel du Louvre à Paris. Neuf artisans d’art lorrains seront présents sous la bannière du Conseil régional et de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Lorraine.

299
La Lorraine sera présente au Salon international du patrimoine culturel début novembre au Carrousel du Louvre.
La Lorraine sera présente au Salon international du patrimoine culturel début novembre au Carrousel du Louvre.
La Lorraine sera présente au Salon international du patrimoine culturel début novembre au Carrousel du Louvre.
La Lorraine sera présente au Salon international du patrimoine culturel début novembre au Carrousel du Louvre.

Transmettre pour voir les savoir-faire perdurer ! Un souci pour tous les chefs d’entreprise et encore plus pour les artisans d’art. Ces professionnels du patrimoine vivant sont, sans doute, les plus touchés par cette problématique de la transmission des gestes, du savoir-faire manuel souvent ancestral. Si rien n’est réellement fait pour attirer, notamment les jeunes vers les formations des métiers d’art, c’est tout un pan de notre mémoire collective, de notre richesse patrimoniale qui est vouée à disparaître. La recherche d’investisseurs, de financiers (le nerf de la guerre demeure toujours le même et la passion ne fait pas tout) ces entreprises artisanales y sont naturellement à la quête en ces temps difficiles. La transmission avec un grand T est donc un défi majeur pour tout ce secteur économique (un secteur du patrimoine qui représente en France, 44 000 monuments historiques et sites protégés générant plus de 500 000 emplois). Belle initiative que celle des organisateurs du Salon international du patrimoine culturel (annoncé du 6 au 9 novembre au Carrousel du Louvre à Paris) de se focaliser pour sa 20ème édition sur cette problématique.

Bourse d’opportunités

«C’est un sujet primordial pour les entreprises liées au patrimoine en France, qui riches d’un héritage exceptionnel s’ouvrent de plus en plus vers de nouveaux matériaux et les nouvelles technologies», expliquent les équipes d’Ateliers d’Art de France, organisation professionnelle des métiers d’art rassemblant plus de 6 000 artisans et organisateur de la manifestation depuis 2009. «Transmettre, c’est sauvegarder des savoir-faire ancestraux en formant dans les ateliers une main-d’œuvre qualifiée. C’est aussi permettre à une entreprise de changer de mains sans qu’elle perde ses atouts. Dans ce cas comme dans l’autre, il s’agit de faire perdurer la passion d’un métier tout autant que la précision du geste.» Sur le point précis de la transmission d’entreprises artisanales, la BNOA (Bourse nationale d’opportunités artisanales), une plate-forme nationale d’accompagnement créée en 2012 et développée par l’Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA), présentera sur le salon son dispositif. «L’objectif est de favoriser les rencontres pour notamment développer la transmission d’entreprises dans le secteur», assure l’APCMA. Une philosophie partagée par la Chambre de métiers régionale et le Conseil régional. Une délégation lorraine d’artisans d’art sera présente dans les allées du Carrousel du Louvre (voir encadré). Une belle opportunité pour faire rayonner la région dans une manifestation jugée incontournable dans le secteur. L’an passé, plus de 22 000 visiteurs, dont bon nombre de professionnels, ont fait le déplacement pour découvrir plus de 300 exposants. Le cru 2014 devrait être de la même veine.

Terre de métiers d’Art

Neuf artisans d’art lorrains seront présents au Carrousel du Louvre sous la bannière «La Lorraine, terre de métiers d’Art» : les tailleurs de Pierre de la SARL Pierre et Habitat de Lavallée, la Manufacture Bianchi de Metz, la restauratrice de céramiques Véronique Stribit de Pont-à-Mousson, Jérôme Claudel-Tauleigne l’artisan du poêle en faïence de Nancy, Ivan et Evel Jofa fondeurs d’art et mouleurs de Liouville, le céramiste Christian Leclercq des Émaux d’art de Longwy, l’Atelier de la Trame de Renauvoid, la miroiterie Michel Deschanet d’Augny et les Ateliers d’art Walser de Château-Salins.