Tourisme: Gastronomie & Terroir à Bar-le-Duc

Tourisme Gastronomie & Terroir à Bar-le-Duc Bar le Duc Animations a convié, nombre de visiteurs au 3ème Salon de la Gastronomie et du Terroir – hall des Brasseries. Plus de 50 producteurs et artisans dont Meuse & Merveilles ont exposé des produits du terroir et fait découvrir l’art culinaire meusien et du Grand Est à […]

336

Tourisme
Gastronomie & Terroir à Bar-le-Duc
Bar le Duc Animations a convié, nombre de visiteurs au 3ème Salon de la Gastronomie et du Terroir – hall des Brasseries. Plus de 50 producteurs et artisans dont Meuse & Merveilles ont exposé des produits du terroir et fait découvrir l’art culinaire meusien et du Grand Est à Bar-le-Duc. Cette nouvelle édition a été l’occasion de promouvoir et de valoriser auprès d’un large public, les trésors gastronomiques de la Meuse, de la Lorraine et du Grand Est. Ce fut ainsi un moment idéal pour remplir son panier de bons produits du terroir.

Emploi
MRS : Pôle emploi recrute autrement
La cellule Pôle Emploi, en charge du recrutement pour la nouvelle unité de production Safran aéro Composite à Commercy créée en 2012, va avoir recours à la méthode de recrutement par simulation (MRS), laquelle repose sur l’analyse des capacités cognitives et relationnelles des candidats. Celle-ci a pour objectif d’aborder autrement le recrutement en ne tenant pas compte de l’expérience et du niveau de diplôme. La MRS consiste à repérer l’ensemble des capacités nécessaires pour réaliser un travail lors d’analyses de postes en entreprise puis à construire des exercices permettant de les évaluer chez les candidats. Le CV n’est donc pas une priorité dans le recrutement. Entre 60 et 80 embauches sont programmées chaque année jusqu’en 2018.

Commerce
La proximité en fête
La Fédération meusienne des unions commerciales (UCIA) a organisé, la Journée nationale du commerce de proximité, de l’artisanat et du centre-Ville, le samedi 11 octobre 2014, en partenariat avec la CCI, la Chambre des Métiers et le Conseil général. 400 commerces ont participé à l’opération de promotion du commerce local. Cet évènement a été l’occasion de rencontrer les commerçants et les artisans de proximité et partager ainsi un moment d’échanges et de convivialité. Découverte de nouveaux produits, ateliers ou encore dégustations ont été au programme de cette journée.

Énergie
Guichet unique pour le territoire
Les acteurs locaux des collectivités et du privé viennent de décider de la création d’une agence locale de l’énergie et du climat (Alec) à Épinal. L’association s’inscrit dans la lutte contre le réchauffement climatique en conseillant les acteurs de l’énergie et du climat, principalement dans les secteurs de l’habitat et du bâtiment. Son champ d’action couvrira en priorité le Schéma de Cohérence Territoriale des Vosges centrales. Celui-ci est reconnu par les nombreux acteurs de l’aménagement et du développement territorial comme un outil indispensable à la planification de l’urbanisme mais aussi comme un lieu fédérateur de réflexion prospective sur l’avenir du territoire des Vosges Centrales

Tourisme
Destination «Hautes-Vosges»
Le premier contrat de destination phare «hautes-Vosges» a été signé, le lundi 13 octobre, à Gérardmer par le président de la Région et l’ensemble des partenaires. Il couvre 39 communes et 5 communautés de communes. Il s’agit du premier des 16 contrats mis en œuvre dans le cadre du schéma de développement durable de l’économie touristique. Des actions de développement sont déjà en cours comme la création d’une zone ludique piste de luge et d’un bike park à La Bresse-Le hohneck, entre autres.

Institutionnel
Cri d’alarme des chambres consulaires
À l’occasion de la Rencontre des clubs et réseaux d’entreprises qui s’est tenue hier à Épinal, le président de la CCI des Vosges, Gérard Claudel, a fait part de sa vive inquiétude quant aux conséquences du projet de Loi de finances 2015 sur la situation financière des CCI. Les présidents des autres établissements consulaires vosgiens (Chambre d’agriculture et Chambre de métiers et de l’artisanat), également concernés par les restrictions budgétaires, expriment les mêmes craintes de ne plus pouvoir assurer les missions qui leur sont confiées.