Marchés publics:

Un levier de croissance pour les PME

TPE et PME, la commande publique c’est possible pour vous ! Jean-Lou Blachier, le médiateur national des marchés publics

376
«La commande publique est un levier de croissance pour les PME», assure Jean-Lou Blachier, le médiateur des marchés publics.
«La commande publique est un levier de croissance pour les PME», assure Jean-Lou Blachier, le médiateur des marchés publics.
«La commande publique est un levier de croissance pour les PME», assure Jean-Lou Blachier, le médiateur des marchés publics.
«La commande publique est un levier de croissance pour les PME», assure Jean-Lou Blachier, le médiateur des marchés publics.

«La commande publique doit être prise comme un levier de croissance pour les entreprises.» Dixit Jean-Lou Blachier, le médiateur national des marchés publics à l’occasion de son déplacement à Nancy le 21 octobre à la suite d’une réunion avec les différents représentants du monde économique (CGPME et Medef de Meurthe-et-Moselle, l’UPA, les Chambres consulaires ou encore la Fédération du BTP 54). Un levier de croissance mais encore faut-il que les PME possèdent le réflexe de répondre à ces marchés publics (loin d’être évident pour une petite structure) et surtout qu’elles soient retenues. C’est pour leur rendre plus accessible cette typologie de marché que la Médiation des marchés publics a été créée. «L’enjeu consiste à placer la commande publique au cœur de la bataille pour l’emploi, dans un contexte valorisant la production des entreprises implantées sur le territoire national.»

Guide du «mieux-disant»

Facilitateur des relations entre entreprises et donneurs d’ordre publics, instigateur d’une démarche de progrès dans les relations entre acheteurs publics et entreprises et véritable médiateur opérationnel pour les entreprises rencontrant des difficultés contractuelles ou relationnelles avec leur donneur d’ordre. Ces trois missions incombent à l’équipe de Jean- Lou Blachier. Pas facile dans un climat budgétaire peau de chagrin et des dotations de l’État envers les collectivités territoriales du même ordre. «Il est nécessaire aujourd’hui de ne pas dépenser plus mais de dépenser mieux.» Référence faite au choix du «mieux-disant» en opposition au trop souvent traditionnel «moins-disant» opéré par les acheteurs publics. Un guide pédagogique à leur intention va paraître, intitulé tout simplement «Guide du mieux-disant», et il sera largement diffusé, notamment, lors du futur Salon des maires et des collectivités locales fin novembre à Paris. Un outil de communication des bonnes pratiques en réponse au guide «Chefs d’entreprise : osez la commande publique» paru l’an passé (disponible sur le site : www.mediation-des-marches-publics. fr). 1 200 marchés publics sont passés par jour en France. Une manne d’activités que les PME ne doivent pas négliger ; reste réellement à les accompagner dans leurs démarches et surtout à simplifier les procédures. «La simplification est en marche et les règles évoluent», assure Jean-Lou Blachier. Il faut juste en attendre les effets.

Chez ER Ingénierie à Maxéville

ER Ingénierie, réputée pour la conception de ses machines spéciales, basée à Maxéville, a accueilli Jean-Lou Blachier, le médiateur national des marchés publics à l’occasion de son déplacement dans l’agglomération nancéienne. «Les marchés publics sont un levier de croissance possible pour nous. Il est certain que c’est difficile car à la différence des marchés privés, on ne peut pas réellement défendre son offre», assure Christian Faivre, son directeur. La société est accompagnée dans ses démarches par Audrey Couillard du cabinet Astucia de Velaine-en-Haye, spécialisé dans l’accompagnement des PME dans leur approche des marchés publics.