Championnat de Lorraine Ekiden

Une course entreprenante…

La 8ème édition du championnat de Lorraine Ekiden est annoncée le dimanche 26 octobre à Villers. Nouveauté de taille cette année, pour cette compétition d’athlétisme comptant pour le championnat de France, la mise en œuvre d’un véritable challenge à destination des entreprises. Un bon moyen de créer de la cohésion d’équipe et c’est loin d’être un luxe par les temps qui courent.

421
Un challenge spécifique aux entreprises est organisé cette année pour la 8ème édition du championnat de Lorraine d’Ekiden le 26 octobre à Villers.
Un challenge spécifique aux entreprises est organisé cette année pour la 8ème édition du championnat de Lorraine d’Ekiden le 26 octobre à Villers.

Le sport, l’activité physique, c’est bénéfique et c’est une quasi-certitude (ou presque) pour tout un chacun. Dans l’univers entrepreneurial, la pratique d’une activité sportive par les collaborateurs permet de gagner en compétitivité, en productivité, de réduire l’absentéisme, de stimuler la créativité et de créer un climat professionnel serein… et tout cela est d’ailleurs révélé par des études scientifiques plus que sérieuses. Et si les PME et les TPE de la région passaient réellement de la théorie à la pratique ? La 8ème édition du championnat de Lorraine d’Ekiden organisée par son historique créateur le COS Villers Athlétisme et la Ligue Lorraine d’Athlétisme, s’affiche comme une bonne opportunité pour tester la chose. Et par les temps qui courent (sans faire de mauvais jeux de mots) la création d’une cohésion d’équipe via quelques foulées bien amenées est loin d’être anodin surtout que l’Ekiden est l’une des rares courses qui se réalise en équipe sur la distance du marathon (voir encadré).

Accessible à tous

«C’est vrai que l’athlétisme est souvent synonyme d’esprit de club mais pas réellement d’équipe au sens propre. L’Ekiden sort un peu du lot», assure Denis Michel, le président du COS Villers Athlétisme qui a instauré cette course dans la région. «Le fait que cela soit une course en relais, les distances proposées (5 km, 10 km et 7,195 km) sont accessibles à presque tout le monde», explique Sébastien Chevant, responsable Développement et Marketing à la Ligue Lorraine d’Athlétisme. La Ligue a décidé, cette année, de booster l’affaire en proposant un challenge spécifique aux entreprises. «Le dépassement de soi par solidarité pour l’équipe, le partage de l’effort et du plaisir d’être ensemble, l’Ekiden est la course idéale pour renforcer la cohésion entre les différents membres d’une société.» Au fl des éditions, une moyenne de 450 à 500 participants est enregistrée chaque année (soit environ 75 équipes). Objectif annoncé pour le cru 2014 : atteindre les 100 équipes et les 600 participants voir plus. À vos baskets !

L’Ekiden : quésako ?

«Au Japon, cette course est une véritable institution», assure Denis Michel, le président du COS Villers Athlétisme. «C’est un événement sportif sans commune mesure avec ce qui se passe en France.» Réintroduit au début du siècle dernier dans l’univers sportif, l’Ekiden puise ses origines dans le Japon du XVIIe siècle où des messagers à pied parcouraient la route entre Edo (actuelle Tokyo) et la capitale impériale de l’époque Kyoto. Aujourd’hui, c’est une course à pied en relais de six coureurs sur la distance d’un marathon, soit 42,195 km. Trois relayeurs effectuent une boucle de 5 km, deux autres parcourent 10 km et le dernier termine par 7,195 km. Pour plus d’infos :www.villers-ekiden-lorraine.fr