C’est un peu Noël pour la Banque de France…

La magie de Noël serait-elle en train d’opérer un peu en avance ? L’enquête de conjoncture mensuelle publiée par la Banque de France pour la Lorraine laisse présager quelques améliorations timides notamment dans l’Industrie et les Services. Pas de miracle par contre pour le BTP où l’activité régresse toujours.

286

«Progression modérée de la production et anticipations plutôt positives», cela c’est pour le secteur de l’Industrie. «Volume d’activité en légère hausse qui pourrait perdurer dans les semaines à venir», pour le secteur des Services. Les conclusions tirées par la Banque de France dans sa dernière note de conjoncture contrastent. Elles redonneraient presque le sourire. «L’activité et la demande sont mieux orientées et cela pour le second mois consécutif et une nouvelle amélioration, plus modeste est attendue pour les prochaines semaines dans l’Industrie.»

BTP toujours en berne

Pour toutes branches confondues. Côté Services, il est enregistré «une progression modérée de l’activité globale» mais du côté des perspectives : «les prévisions sont prudentes mais positives et les performances des différents secteurs sont satisfaisantes dans l’ensemble.» C’est presque Noël avant l’heure à part pour le Bâtiment où là les choses continuent à se dégrader. «L’activité régresse dans toutes les branches. En effet, est enregistré un nouveau repli tant sur le second œuvre que le gros œuvre et les prix continuent leur érosion face à l’intensité de la concurrence», note la Banque de France. Chez les cousins des Travaux Publics, la situation est identique : «les volumes d’affaires se contractent et dans les mois à venir, le volume des travaux est prévu une nouvelle fois en retrait.» Ce n’est pas encore tout à fait Noël…