Concours Trajectoires

Des beaux parcours récompensés

La remise des prix du concours Trajectoires s’est tenue à l’Espace Cormontaigne de Yutz, près de Thionville. 16 entrepreneurs ont été récompensés pour leurs parcours jusqu’à la création de leur entreprise, sur la centaine ayant participé à cette 15ème édition.

329
L’obligation d’être accompagné pour concourir à Trajectoires fait du concours un bel outil de promotion de cette forme d'aide à la création d’entreprise en Lorraine.
L’obligation d’être accompagné pour concourir à Trajectoires fait du concours un bel outil de promotion de cette forme d'aide à la création d’entreprise en Lorraine.
L’obligation d’être accompagné pour concourir à Trajectoires fait du concours un bel outil de promotion de cette forme d'aide à la création d’entreprise en Lorraine.
L’obligation d’être accompagné pour concourir à Trajectoires fait du concours un bel outil de promotion de cette forme d'aide à la création d’entreprise en Lorraine.

Le concours Trajectoires est né en 1997 à l’initiative d’Alexis Lorraine. Cet organisme vieux de 32 ans s’attache à favoriser l’entrepreneuriat en Lorraine et propose divers outils d’accompagnement pour faciliter la création d’entreprises, comme la couveuse Pacelor. Mettre en avant des entrepreneurs venus de tous les horizons et de tous secteurs d’activités, telle est aussi la mission particulière de ce concours couvrant l’ensemble de la région. L’occasion de montrer que créer son entreprise n’est pas forcément le parcours du combattant mais aussi, et surtout, une magnifique trajectoire. Pour cette quinzième édition, ils étaient 98 sur la ligne de départ mais le jury n’a finalement sélectionné que 16 heureux lauréats. Ils ont reçu leur prix de la part des partenaires de l’événement le 14 novembre dernier.

Des parcours motivants

On retrouve des secteurs différents, le bâtiment est représenté avec Tecnhome, spécialiste de la construction de maisons en ossature bois, mais aussi l’audiovisuel avec Alabama Productions. Derrière chaque lauréat, on retrouve un destin individuel qui mène à des réussites collectives. Ces parcours sont parfois semés d’embûches, à l’image de celui d’Audrey Waffard. Titulaire d’un diplôme de technico-commercial dans le domaine de l’horticulture, elle travaille près de treize années dans le secteur des espaces verts avant d’être licenciée économique. Férue de couture depuis son enfance, elle décide de saisir l’opportunité pour vivre de cette passion : ainsi née sa mercerie Coccifl.

De l’audace, encore de l’audace

Savoir se former et évoluer pour rebondir, c’est une des caractéristiques communes des lauréats tel que Grégory Claudel. Suite à un CAP de mécanicien automobile obtenu en 2011, celui-ci a logiquement poursuivi sa carrière dans ce métier. Il ressent ensuite le besoin de changer de voie et intègre en janvier 2013 l’École Internationale de Boulangerie de Saint-Martin (Alpes de haute-Provence) pour se former en particulier à la panification au levain naturel. Depuis le 8 décembre 2013, il est gérant d’une boulangerie bio située à Cornimont, dans les Vosges Avec ces trajectoires, on observe des changements de vie courageux mais aussi des retours aux sources étonnants comme celui d’Olivier Dupuis, professeur technique au CEPAL (Centre de Formation de la Chambre des Métiers) de Laxou formant entre 600 et 700 apprentis bouchers, décidant de reprendre la boucherie où il a lui-même fait son apprentissage, sauvegardant ainsi de nombreux emplois. Ce qui frappe dans le palmarès de cette quinzième édition est la variété des profils et des parcours. Malgré leurs différences, on retrouve en effet des sociétés de deux à 21 personnes, ces entrepreneurs ont en commun un même optimisme et une véritable foi dans leurs projets. Ce sont tous ces fils individuels qui forment ensemble le tissu économique régional et permettent son développement.