Des investissements de plus en plus ciblés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) Lorraine vient de dévoiler une enquête sur les investissements réalisés par le secteur industriel dans la région. Plus d’un milliard d’euros ont été injectés principalement dans le secteur des matériaux et de l’énergie.

286
Les industriels lorrains ont ciblé leurs investissements sur la modernisation de leurs outils de production.
Les industriels lorrains ont ciblé leurs investissements sur la modernisation de leurs outils de production.
Les industriels lorrains ont ciblé leurs investissements sur la modernisation de leurs outils de production.
Les industriels lorrains ont ciblé leurs investissements sur la modernisation de leurs outils de production.

L’investissement est toujours présent en Lorraine, c’est plutôt rassurant. «En 2014, 241 investissements ont été identifiés, réalisés par 219 porteurs de projets, pour un montant total de 1 milliard 17 millions d’euros. Ces investisseurs sont à 60 % des PME», assure le CESE Lorraine dans sa récente enquête sur le «Suivi des investissements industriels», une première du genre. «L’importance des investissements dans les secteurs matériaux et énergie (51 % du total des investissements) confirment la pertinence du choix de ces secteurs comme étant distinctifs de la Lorraine.»

1 455 emplois créés

Modernisation et augmentation des capacités de production sont le gros des investissements recensés. La recherche et développement et l’innovation ne représentent «que» 11 % et 15 % pour le lancement de nouveaux produits. Côté retombées sur l’emploi : «24 % des investissements sont accompagnés de déclaration d’embauche soit 1 455 emplois créés. Si la majorité des investissements ne créent pas systématiquement des emplois, ils contribuent fortement à pérenniser ceux existants». Un peu plus de 1 000 emplois créés, c’est peu surtout que cinq entreprises génèrent à elles seules trois quarts de ces emplois. Note positive émise par Raymond Frenot, le président du groupe de travail créateur de cette enquête : «ces investissements représentent une perspective d’investissements complémentaires jusqu’en 2018 de 333 millions d’euros, qui seront essentiellement réalisés d’ici 2016. » Pourvu que cela dure !