Lagarde et Meregnani

La nouvelle garde en ordre de marche

Après dix ans de préparation de la transmission de leur société, Sylvie et Serge Petiot, duo charismatique de dirigeants de l’entreprise générale du bâtiment, Lagarde et Meregnani, passent officiellement le relais. En avril 2015, Arnaud Tisserand prendra les rênes de cette «vieille dame» nancéienne de plus de cent ans avec six autres associés, tous issus du cru de la PME.

1654
Le passage de relais a été officialisé à l’occasion de la remise des médailles du travail de la Fédération du BTP 54 le 7 novembre à Nancy.
Le passage de relais a été officialisé à l’occasion de la remise des médailles du travail de la Fédération du BTP 54 le 7 novembre à Nancy.
Sylvie Petiot et Arnaud Tisserand, un passage de relais préparé. «L’entreprise doit rester ancrée sur son territoire»
Sylvie Petiot et Arnaud Tisserand, un passage de relais préparé. «L’entreprise doit rester ancrée sur son territoire»

Si tu ne viens pas à Lagarde et Meregnani, c’est Lagarde et Meregnani qui viendra à toi ! C’est un peu ce qui est arrivé à Arnaud Tisserand, Olivier Ban, Loïc Biegel et Thierry Dufourq, un quatuor de cadres de l’entreprise générale nancéienne de second œuvre dans le bâtiment il y a une petite dizaine d’années. La société saine et brillante sur ses marchés est approchée sérieusement par certains grands groupes du secteur. Pas vraiment du goût de Sylvie et Serge Petiot, duo de cadres de la société qui ont repris en 1986 la «vieille dame», plus que centenaire aujourd’hui, à Bernard Meregnani. Ils se posent alors la question de la réelle pérennité à venir de leur entreprise. «Nous ne souhaitions pas que la société passe dans le giron d’un grand groupe. Lagarde et Meregnani est une entreprise régionale, familiale et ancrée sur son territoire. Il fallait que cela perdure», assure Sylvie Petiot. Le couple de dirigeants aurait pu avoir l’idée de prendre un chèque d’un montant important signé par un major du secteur… pas vraiment le genre des Petiot, des patrons authentiques à l’ancienne comme on dit ! La transmission progressive, accompagnée, épaulée, en interne comme l’ont d’ailleurs fait Sylvie et Serge Petiot avec Bernard Meregnani à l’époque, s’impose presque naturellement. Reste à convaincre et à expliquer la chose à certains cadres de l’entreprise. «Serge Petiot nous a exposé sa vision et nous a proposé une reprise de l’entreprise au fl du temps. Une reprise sur le long terme, accompagnée et loin d’être précipitée», explique Arnaud Tisserand qui affiche aujourd’hui plus de seize ans de maison.

Passion, qualité, résultat…

Le passage de relais a été officialisé à l’occasion de la remise des médailles du travail de la Fédération du BTP 54 le 7 novembre à Nancy.
Le passage de relais a été officialisé à l’occasion de la remise des médailles du travail de la Fédération du BTP 54 le 7 novembre à Nancy.

Il prendra officiellement le poste de dirigeant en avril prochain. Le quatuor de repreneurs du départ s’étoffe au fl des ans. Stéphane Bouchelet, Bruno Marbais et Nenad Lazarevic rejoignent les rangs d’associés de la nouvelle garde. Avec 250 collaborateurs, un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros cette année (il affichait les 20 millions en 2004), 200 chantiers traités chaque année en chef de file de groupement d’entreprises (concept et passage obligés aujourd’hui dans l’univers du second œuvre du bâtiment pour faire face aux majors du marché), cinq établissements à Nancy (en fait Maxéville le siège social du groupe sur le site Saint-Jacques), Reims, Épernay, Troyes et Metz, le tout avec cette vision de la gestion de PME «en bons pères de famille» où la culture est basée «sur la passion du métier, la qualité, le résultat et le respect des hommes.» Le passage de relais a été officialisé le 7 novembre à l’occasion de la cérémonie de remise des médailles du travail de la fédération départementale du secteur dans les Grands Salons de l’hôtel de Ville de Nancy. Sylvie et Serge Petiot se sont vus remettre les plaquettes de fin de carrière. Une page se tourne, le beau roman de Lagarde et Meregnani entame un nouveau chapitre avec sa nouvelle équipe dirigeante.