Edito

L’optimisme attitude…

On connaissait le «Dîner de cons», pièce de boulevard hilarante et film à succès de Francis Veber à la fin des années 90. Maintenant il y a celui des optimistes, pas encore sur grand écran mais plutôt dans des écrins cosys et sympathiques. Le principe : des convives de tous horizons mais surtout de l’univers […]

415

On connaissait le «Dîner de cons», pièce de boulevard hilarante et film à succès de Francis Veber à la fin des années 90. Maintenant il y a celui des optimistes, pas encore sur grand écran mais plutôt dans des écrins cosys et sympathiques. Le principe : des convives de tous horizons mais surtout de l’univers entrepreneurial se retrouvant dans un restaurant au cadre agréable et bien noté pour échanger, partager, dialoguer sur comment faire pour développer son optimisme ? Bonne idée, surtout par les temps qui courent ! Une de ces rencontres vient de se dérouler mi-octobre dans un restaurant nancéien, bien connu des adeptes des bonnes adresses de la cité ducale, sous la bannière de la Ligue des Optimistes de France, et grâce à un de ses membres, une conférencière et formatrice en psychologie positive…on comprend beaucoup mieux. Le positif, c’est comme la tendresse en son temps, où est-il ? Et bien un peu partout…encore faut-il le trouver ! L’optimisme serait d’ailleurs une question de gènes à la base, il y a des études très sérieuses sur le sujet, merci la Science ! Comme tout ce qui est du ressort de la nature humaine, cela se travaille et du labeur il y en a. Contre la résignation ambiante, place à l’imagination. Bien sûr que l’on peut s’en sortir en évitant le piège de la dette, en trouvant les dizaines de milliards d’euros de recettes nécessaires pour relancer la machine, ce ne sont pas les optimistes qui vont dire le contraire. Optimiste, c’est toujours mieux que pessimiste vous me direz, c’est sûr ! Mais réaliste c’est loin d’être bête. Le top du top, c’est d’être idéaliste, et encore mieux utopiste, cela vous aide à penser par vous-même. C’est quand même beau le monde des Bisounours… »