Thibaut Villemin imprime la chaîne d’appui…

À quelques jours de la Semaine de la création et reprise d’entreprise, annoncée du 17 au 21 novembre, Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional délégué au développement économique a intensifié ses visites d’entreprises histoire de mettre en avant la chaîne d’appui visant à simplifier les démarches des créateurs et repreneurs. Plongée au cœur de l’imprimerie […]

402
Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional et Marc Lessertisseur le repreneur d’UTIM à Velaine-en-Haye.
Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional et Marc Lessertisseur le repreneur d’UTIM à Velaine-en-Haye.
Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional et Marc Lessertisseur le repreneur d’UTIM à Velaine-en-Haye.
Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional et Marc Lessertisseur le repreneur d’UTIM à Velaine-en-Haye.

À quelques jours de la Semaine de la création et reprise d’entreprise, annoncée du 17 au 21 novembre, Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional délégué au développement économique a intensifié ses visites d’entreprises histoire de mettre en avant la chaîne d’appui visant à simplifier les démarches des créateurs et repreneurs. Plongée au cœur de l’imprimerie UTIM de Velaine-en-Haye récemment reprise par Marc Lessertisseur. Une belle histoire ! Rien de tel pour mettre en avant la chaîne d’appui à la création et reprise d’entreprise impulsée par le Conseil Régional à la veille de la Semaine de la création et reprise d’entreprise annoncée dans nos contrées (sous la forme unique d’un forum par département).

Chaîne bien huilée…

Le 4 novembre, Thibaut Villemin, vice-président du Conseil Régional délégué au développement économique se rend sur le site de Velaine-en-haye de l’imprimerie UTIM. «C’est un exemple parfait du bon fonctionnement de la chaîne d’appui», assure l’élu entre deux machines d’impression. Reprise en septembre dernier par Marc Lessertisseur, ancien DRH dans de grands groupes notamment du secteur de l’emballage, l’imprimerie tourne à plein régime grâce à la volonté du repreneur. «À 57 ans, je me voyais mal arrêter et il me fallait un nouveau challenge», assure l’heureux patron. Chose faite avec cette société de 25 salariés. La reprise rapide, en moins de six mois, s’est effectuée grâce aux soutiens de la CCI 54, de l’ADSN (Agence de développement du sud nancéien), ou encore Réseau Entreprendre Lorraine. Des organismes signataires de la charte lorraine d’appui à la création et reprise d’entreprise en février dernier faisant office de ligne de conduite pour la fameuse chaîne d’appui. Une chaîne apparemment bien huilée !