Tourisme L’effet centenaire profite au tourisme

À l’heure du centenaire de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), des milliers de visiteurs se sont déjà pressés sur les sites de mémoire de Verdun et de sa région. Les professionnels du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie ne savent plus où donner de la tête tant les réservations sont nombreuses depuis le lancement […]

379

À l’heure du centenaire de la Première Guerre Mondiale (1914-1918), des milliers de visiteurs se sont déjà pressés sur les sites de mémoire de Verdun et de sa région. Les professionnels du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie ne savent plus où donner de la tête tant les réservations sont nombreuses depuis le lancement de l’évènement. Outre les marchés étrangers de proximité, les professionnels constatent également l’augmentation des touristes en provenance des États-Unis, de l’Australie et du Canada. La barre des 900 0000 visiteurs pourrait être dépassée pour Verdun qui compte lors d’une année «normale» environ 500 000 touristes. Certains, encore plus optimistes parient sur un million de visiteurs d’ici la fin de l’année. Le Centre Mondial pour la Paix, principale attraction de Verdun a doublé sa fréquentation. L’opération de contrat de destination menée par Atout France sous le nom de «Front occidental de la Grande Guerre» semble profiter à tous les sites et régions en lien avec la guerre 1914-1918.

Énergie transition écologique
Vivréco se dépense pour l’énergie renouvelable
L’entreprise Vivréco fondée par Franck Triboulot en 1999 et implantée à Xaffévillers est spécialisée dans la conception, l’installation et le service après-vente de solutions de chauffage par géothermie et aérothermie. La firme propose aussi des solutions solaire-thermique, photovoltaïque et bois-énergie. Aujourd’hui la PME dispose de deux filiales : Vivreco Heat Pumps, filiale du groupe, dispose d’un bureau d’études thermiques et de deux ateliers de production (dont un à Anglemont) d’où sortent chaque année 350 unités. Une autre filiale, Vertical, est spécialisée dans le forage géothermique vertical et réalise 150 opérations par an. Le groupe emploie 50 salariés et a réalisé en 2013 un CA de 11,2 M €.

Formation – Emploi
Un campus CMI à Commercy
Le groupe Cockerill Maintenance & Ingénierie, CMI, dirigée par Bernard Serin, spécialisée dans les services et technologies pour l’énergie, l’industrie, la sidérurgie et la défense, a confirmé son implantation dans les friches militaires du quartier Oudinot à Commercy. Le site, qui accueillera un campus privé de formation, pourrait être opérationnel dans 36 mois après un investissement de 50M €. Une centaine d’emplois pourraient être créés.

Régional
Andra : la proximité peut payer
Les chefs d’entreprise meusiens, regroupés sous la bannière Energic qui fédère 124 adhérents, comptent sur la construction du site d’enfouissement des déchets nucléaires menée par l’Andra pour relancer leur activité avec de nouveaux contrats. Pour faciliter la réponse aux commandes publiques des entreprises meusiennes, l’Andra organise régulièrement des journées d’information et ateliers pour permettre de mieux appréhender la complexité des appels d’offres, lesquels s’effectuent pour la plupart au niveau européen. La société Fives Stein Manufacturing, implantée à Barle-Duc, a notamment décroché un contrat pour la construction d’une cuve dotée de capteurs.

Transport
Réduire le coût du passage du tunnel Maurice Lemaire
Plusieurs députés vosgiens et alsaciens restent mobilisés pour mettre un terme au passage des poids lourds dans les cols vosgiens en rendant abordable le coût du passage par le tunnel Maurice Lemaire. Cette situation entraîne de nombreux problèmes, tant pour le désenclavement du territoire vosgien que pour l’environnement et la sécurité des populations. Conscient du problème, Christian Franqueville, député des Vosges, a convaincu la société Autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR) et un accord satisfaisant pour tous a été trouvé : en échange de l’allongement de deux ans de la durée de la concession fusionnée, (tunnel Maurice Lemaire et autoroutes), les tarifs pourraient baisser de 63,90 € à 28 €, voire peut-être même jusqu’à 15 €. Cette solution présenterait l’avantage de répondre aux exigences du Gouvernement en matière de réduction des dépenses publiques et de rendre au tunnel Maurice Lemaire son attractivité et sa vocation première : le renforcement des flux commerciaux et des liens humains entre la Lorraine et l’Alsace.

Industrie
Un projet de reprise pour K Industries
Trois ex-salariés de la société K Industries (ameublement, habillement et revêtement mural) de Ferdrupt ont déposé un dossier de reprise, portant sur une partie des machines. Leur projet débuterait en janvier 2015 et s’appuierait sur une équipe de onze salariés, augmentée de huit autres à la fin de l’année. La communauté de communes des Ballons des Hautes Vosges propose de racheter les bâtiments. L’entreprise devrait produire du tissu écru pour l’aéronautique, le linge de maison, l’habillement et le textile technique.