Gare d’interconnexion de Vandières

Une consultation des Lorrains envisagée…

Après l’annonce par l’État fin octobre lors d’un déplacement de Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, que le financement pour la gare d’interconnexion de Vandières est possible, le Conseil régional de Lorraine entend consulter les Lorrains sur le sujet. Les modalités de cette consultation devraient être connues le 28 novembre à l’occasion d’une assemblée plénière qui risque d’être chaude vu les discordances politiques sur ce projet.

362
Pour ou contre la gare d’interconnexion de Vandières ? Une consultation des Lorrains devrait être sur les rails prochainement.
Pour ou contre la gare d’interconnexion de Vandières ? Une consultation des Lorrains devrait être sur les rails prochainement.
Pour ou contre la gare d’interconnexion de Vandières ? Une consultation des Lorrains devrait être sur les rails prochainement.
Pour ou contre la gare d’interconnexion de Vandières ? Une consultation des Lorrains devrait être sur les rails prochainement.

Enterré pour certains décideurs lorrains (surtout mosellans), il a ressurgi pour être de nouveau au cœur de l’actualité et du débat politique régional. Le projet de la gare d’interconnexion TGV-TER de la gare de Vandières n’est pas mort ! Son financement, estimé à 120 millions d’euros, est possible à en croire Christian Eckert, le secrétaire d’État du Budget lors d’une visite dans la région fin octobre. De quoi rassurer le Conseil régional de Lorraine et surtout Jean- Pierre Masseret, son président, fervent défenseur de cette gare d’interconnexion. Reste à mettre tout le monde d’accord sur le sujet et là les choses se corsent assez rapidement. Bon nombre d’élus politiques avec en première ligne Patrick Weiten, le président du Conseil général de Moselle, sont opposés à ce projet d’infrastructure ferroviaire voyant en lui un doublon inutile avec la gare d’interconnexion de Louvigny déjà présente et située à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Vandières.

Pour ou contre…

La question est donc aujourd’hui plus que simple : pour ou contre Vandières ? Jean-Pierre Masseret a l’intention de poser cette question aux premiers concernés : les Lorrains. «Sur ce dossier de la gare d’interconnexion de Vandières, j’ai l’intention de procéder à la consultation des Lorrains. Sur la base des éléments juridiques et financiers qui établissent le projet, je réunirai l’assemblée plénière du Conseil régional de Lorraine le 28 novembre dans l’après-midi. En relation avec les services de la préfecture, seront alors arrêtées les modalités de consultation de l’électorat», assure le président de l’exécutif régional dans un communiqué du 6 novembre. «J’appelle également tous les signataires du protocole additionnel du 7 novembre 2000, engageant la gare d’interconnexion de Vandières, à confirmer leur engagement et j’invite l’ensemble des responsables publics lorrains à faire connaître leur avis.» L’assemblée plénière du 28 novembre risque d’être assez mouvementée…